L’art au cœur des célébrations de la Journée internationale de la femme à l’UNESCO

06 Mars 2017

Une table-ronde sur l’égalité des genres dans le monde artistique, une campagne en faveur d’une meilleure représentativité des femmes dans les médias et une exposition d’artistes issus de différentes régions du monde : telles sont quelques-unes des manifestations organisées par l’UNESCO, à Paris et dans les bureaux hors-siège, à l’occasion de la Journée internationale de la femme, le 8 mars.

Intitulée « Le courage de créer : l’égalité des genres et des arts », la table-ronde organisée le 8 mars par l’UNESCO (14h30-18h00, salle IV), en partenariat avec le Comité d’ONU-Femmes France, traitera des défis auxquels sont confrontées les femmes artistes, de l’art comme moyen d’expression pour les femmes ou encore du rôle que l’art peut jouer pour déconstruire les stéréotypes liés au genre.

Ouverte par Laurence Rossignol, ministre française de la famille, de l'enfance et des droits de la femme ; Fanny Benedetti, Directrice exécutive du Comité ONU Femmes France et Eric Falt, Sous-Directeur général de l’UNESCO pour les relations extérieures et l’information du public, cette table-ronde réunira des experts de l’art ainsi que de nombreux artistes.

Parmi les participants figurent notamment Deeyah Khan, Ambassadrice de bonne volonté de l’UNESCO pour la liberté artistique et la créativité ; Ole Reitov, Directeur exécutif de Freemuse, une organisation qui défend la liberté d’expression pour les musiciens et les compositeurs ; Jackie Buet, Directrice du Festival international de films de femmes de Créteil (France) ; Suzanne Combo, auteure-compositeur ; Jepchumba, artiste et fondateur d’African Digital Art ; Pia MYrvoLD, artiste ou encore les réalisateurs Maysaloun Hamoud et Shlomi Elkabetz.

La table-ronde sera suivie par un concert (19h30, salle II) de Louane et du groupe Her et par le spectacle de danse « Des oiseaux », mis en scène par Axelle Migé.

Parallèlement, la Commission océanographique intergouvernementale de l’UNESCO organise le 8 mars (15h30-17h30) une conférence virtuelle au cours de laquelle interviendront des femmes océanographes. Après une présentation de leur parcours, elles répondront aux questions posées par des jeunes intéressés par les sciences marines.

La Journée internationale de la femme sera également l’occasion de lancer l’appel à candidatures du premier Prix UNESCO pour l’éducation des filles et des femmes qui récompense les innovations et les contributions exceptionnelles d’individus, d’institutions et d’organisations dans ce domaine.

Le 8 mars donnera aussi le coup d’envoi de la campagne Les femmes font l’info 2017, organisée en collaboration avec l'Alliance mondiale genre et médias et ONU Femmes. L’objectif est de sensibiliser tous les acteurs impliqués dans le domaine des médias : rédacteurs en chef, journalistes, bloggeurs, écoles de journalisme, organisations intergouvernementales et ONG à la nécessité d’une meilleure représentation des femmes dans les rédactions et dans les sujets traités.

Par ailleurs, une nouvelle édition de l’eAtlas de l’UNESCO sur les inégalités entre les sexes dans l’éducation, sera publiée en ligne par l’Institut de statistique de l’UNESCO (ISU).

Une exposition organisée au siège de l’UNESCO du 8 au 17 mars permettra de présenter les œuvres d’artistes issus de dix pays (Azerbaïdjan, Belgique, Chine, Egypte, Grèce, Honduras, Iles Cook, Pologne, République dominicaine et Tunisie).

***

Contact médias : Laetitia Kaci, Service de presse de l’UNESCO, l.kaci@unesco.org, +33 (0) 1 45 68 17 72