Un atelier à Manille pour mettre les Ressources éducatives libres au service des compétences des enseignants

oer_logo_en_1.jpg

© UNESCO

Un atelier de consultation nationale sur le développement des Ressources éducatives libres aux Philippines se tiendra à Manille les 28 et 29 octobre.

L’atelier se penchera sur le développement des REL en vue de la mise en œuvre du Cadre de compétences des enseignants en matière de TIC (ICT-CFT) de l’UNESCO.

Afin d’opérationnaliser la Déclaration de Paris sur les Ressources éducatives libres (REL) 2012, l’UNESCO avait précédemment organisé les 23 et 24 septembre 2015, en collaboration avec le Centre d'Asie du Sud-Est pour l'apprentissage tout au long de la vie au service du développement durable (SEA-CLLSD), un atelier national sur l’élaboration des politiques de Ressources éducatives libres, avec le soutien de la Fondation William et Flora Hewlett. Organisé conjointement par la Commission pour l’enseignement supérieur (CHED) des Philippines et l’Organisation des ministres de l'éducation des pays du Sud-Est asiatique (SEAMEO), l’atelier a réuni des responsables politiques issus de tous les domaines liés à l’éducation aux Philippines : le Département de l’éducation, l’Université des Philippines et l’Autorité chargée de l’enseignement technique et du développement des compétences (TESDA), ainsi que Philippine Creative Commons.

L’atelier sur les politiques a examiné, entre autres, les questions suivantes : l’adéquation des REL avec la vision de l’éducation aux Philippines ; la formation et le soutien dont les éducateurs et les établissements de formation des enseignants ont besoin pour élaborer et utiliser les REL ; les changements qui doivent être apportés aux politiques existantes ; et les stratégies à intégrer dans le document sur les politiques.

Une première version contenant les points essentiels d’une politique globale et exhaustive sur les REL aux Philippines a été préparée. Ce document encourage l’adoption de Ressources éducatives libres de qualité afin d’élargir l’accès à tous les niveaux de l’éducation formelle et non formelle, dans la perspective de l’apprentissage tout au long de la vie et du développement durable.