Au cœur de l’actualité : l’UNESCO Bangkok présente une étude régionale sur les femmes journalistes

Dans un grand nombre de pays d’Asie et du Pacifique, le nombre des femmes présentes dans les salles de presse s’est accru. Mais les médias sont toujours largement dominés par les hommes : à l’échelle mondiale, les femmes ne représentent que 24 % des effectifs de la presse écrite, parlée ou télévisée, et seules quelques unes parviennent à un poste de responsabilité au sein des entreprises de médias.

L’étude Inside the News, Challenges and Aspirations of Women Journalists in Asia and the Pacific (Au cœur de l’actualité, défis et aspirations des femmes journalistes en Asie et dans le Pacifique), publiée par le Bureau de l’UNESCO à Bangkok, ONU femmes et la Fédération internationale des journalistes (FIJ), fait la lumière sur la manière dont les questions de genre affectent la vie et le travail des journalistes dans la région, avec plusieurs études de cas au Cambodge, en Inde, en Malaisie, au Népal, au Pakistan au Sri Lanka et à Vanuatu.

À quoi ressemble un instantané des questions de genre dans le paysage médiatique de la région ? Quelle est la place des femmes dans la production des informations et la gestion des organes de presse ? Quelles sont leurs conditions de travail et quelles possibilités de carrières leur sont ouvertes ? À quels obstacles sont-elles confrontées ?

 

L’étude sera présentée le 22 juin à Bangkok au Club des correspondants étrangers de Thaïlande lors d’un événement ouvert au public. Elle dresse un bilan de la situation des femmes journalistes en Asie et dans le Pacifique, vingt ans après l’adoption de la Déclaration de Pékin et du Programme d’action correspondant, et propose des actions de promotion de l’égalité des sexes dans les médias de la région.

La publication de l’étude et l’organisation de sa présentation ont été rendues possibles grâce au soutien de l’Agence suédoise de coopération internationale au développement.

Quelques points essentiels :

 

·        Les emplois occupés par les femmes dans les médias : Reporters d’actualité (30 %), rédactrices (16 %), rédactrices en chef (11 %), correctrices (10 %), chroniqueuses (8 %), présentatrices (8 %), productrices (7 %), photographes (5 %), secrétaire de rédaction (2 %), documentation (2 %), techniciennes du son ou de l’image (1 %)

·        Écart salarial entre femmes et hommes dans les médias de l’Asie-Pacifique : 69 dollars  (le salaire mensuel moyen est de 437 dollars pour les femmes et 506 dollars pour les hommes).

·        Comment promouvoir l’égalité des sexes dans les médias ? Selon les femmes journalistes, il faudrait : « qu’il y ait davantage de femmes à des postes de responsabilité » (25 %), « une stratégie de discrimination positive à l’emploi » (20 %) ; selon les hommes, il faut : « accroître la présence des femmes dans les médias à tous les niveaux » (28 %), « améliorer les conditions de travail pour les rendre plus compatibles avec la vie familiale » (22 %).

·        Positions des femmes dans les médias : trois personnes embauchées sur dix actuellement sont des femmes. 23  % des femmes sont des responsables éditoriales de niveau moyen, 20 % sont des responsables éditoriales de niveau supérieur, et 18  % sont des dirigeantes.

·        18 % des femmes journalistes ont fait l’expérience du harcèlement sexuel au travail.

·        Les femmes sont-elles suffisamment visibles dans les syndicats ? 48 % des personnes interrogées ont répondu « non », 23 % pensent que « oui » et 25 % « ne savent pas ».

 

Téléchargez la publication :

Download the publication: