Barcelona World Race : larguez les bouées !

focus_dpl_1planet1ocean.jpg

One Planet One Ocean & Pharmaton, competing in the Barcelona World Race
One Planet One Ocean & Pharmaton, competing in the Barcelona World Race
© Barcelona World Race 2014-15 / Photo Gilles Martin-Raget

Pour les skippers de la Barcelona World Race, cette belle journée est la « journée Argo » tant attendue. Chacun des équipages participant à la seule course de tour du monde en double, sans escale ni assistance, déploiera aujourd’hui un flotteur profileur Argo à l'appui des efforts internationaux de surveillance des océans contribuant à notre compréhension du système océanique et du changement climatique. La 3e édition de la Barcelona World Race, un tour du monde qui commence et se termine à Barcelone (Espagne), a été lancée le 31 décembre2014. Cette course est à la fois un défi sportif de haut niveau et une aventure océanique qui pousse à bout les limites des équipages. C’est de plus le seul évènement sportif de ce niveau qui traduit son engagement envers l’océan en action concrète pendant la course.

Le programme Argo permet aux chercheurs de regarder sous la surface, en fournissant un profil de la température et de la salinité de l'océan à l'aide d'un réseau mondial de plus de 3 500 flotteurs profileurs se déplaçant de haut en bas dans la colonne d'eau, depuis la surface jusqu'à une profondeur de 2 000 m. Argo met en évidence les caractéristiques et processus de l’océan et du climat à grande échelle, qui échappaient auparavant aux scientifiques. Le réseau facilité des découvertes sur la dynamique de l’océan qui permettent une meilleure compréhension et du climat mondial, et de modéliser ses variations plus précisément. Le maintien de ce réseau est très difficile et nécessite 1 000 déploiements par an. Les flotteurs déployés dans le cadre de la Barcelona World Race sont financés par Coriolis (France). Ce soutien, ainsi que la volonté des skippers de prendre un flotteur à bord et de le déployer là où il sera le plus utile, constituent une contribution inestimable au réseau.

Les spécialistes de JCOMMOPS, qui coordonnent l’entretien du réseau et ont eu l’initiative de ce partenariat novateur, suivaient la course de près afin de donner le feu vert au moment le plus approprié. Aujourd’hui la météo permettent un déploiement dans de bonnes conditions, et la position des bateaux est optimale pour placer les flotteurs là où ils seront le plus utiles, dans des zones éloignées où il y a peu de passage, et donc peu de données. Les bateaux en tête, Cheminées Poujoulat, Neutrogena et GAES Centros Auditivos, sont bien en dessous de 34°S – la latitude du Cap de Bonne-Esperance, dans les « quarantièmes rugissants ». Les autres sont éparpillés entre 20°S et 33°S. Ils sont idéalement situés pour le programme Argo. Les skippeurs ont été formés avant la course pour pouvoir activer et déployer les flotteurs, et enverront des informations, des vidéos et des photos tout au long de la journée.

L’un des flotteurs-profileurs a été mis à l’eau plus tôt que prévu, quand Alex Thomson et Pepe Ribes ont démâté sur Hugo Boss le 14 janvier. Partis favoris, le binôme avait mené la Barcelona World Race depuis le départ, établi un nouveau record pour l’ouverture, de Barcelone a Gibraltar, et un nouveau record de course pour le parcours de l’équateur. Ils ont néanmoins déployé leur flotteur dans une bonne position, après l’accident, juste avant de mettre le cap sur le Brésil. Leur flotteur a bien envoyé les premières données de confirmation à terre avant de commencer sa première plongée de 10 jours.

”Reverse
La journée passée avec les spécialistes de JCOMMOPS à permis aux skippers de se familiariser avec le flotteur Argo et le programme scientifique de la course. © Barcelona World Race / Jorge Andreu

Aujourd’hui, les données mondiales fournies par Argo sont essentielles pour l’océanographie opérationnelle et la recherche fondamentale. Elles revêtent également une grande importance éducative. Les élèves du secondaire et les étudiants peuvent utiliser Argo depuis leur ordinateur pour explorer l’océan et suivre son évolution.  Toutes les données Argo sont disponibles gratuitement et pratiquement en temps réel. Dès demain, vous pouvez suivre les balises en direct au même titre que la course !

La contribution scientifique de ces aventuriers des mers ne s’arrête pas là. Les organisateurs de la BWR et les skippers manifestent aussi leur engagement en faveur de la protection de l’océan en participant à trois autres projets scientifiques dans le cadre d’un partenariat entre la Commission océanographique intergouvernementale de l’UNESCO et la Fondation navigation océanique Barcelone (FNOB).  Chaque équipe recueillera en effet des données sur la température des eaux de surface et sur la salinité ainsi que des données météorologiques lorsqu’ils se trouveront dans des zones reculées pour lesquelles on dispose de peu de données. Ces informations seront analysées par des réseaux internationaux de recherche sur l’océan tels que le Système mondial d’observation de l’océan (GOOS).

L’un des bateaux de la course, sponsorisé par Pharmaton et baptisé « One Planet, One Ocean »,  d’après la devise de la Commission océanographique intergouvernementale de l’UNESCO, recueillera par ailleurs des échantillons des micro-plastiques présents dans l’eau. Aux contributions scientifiques des équipes présentes dans la course, s’ajoute un objectif de sensibilisation du One Planet One Ocean aux questions environnementales.

 

Vous pouvez suivre leurs progrès en direct et le quotidien des équipes.

 

”Reverse
Le bateau One Planet, One Ocean & Pharmaton. Photo Gilles Martin-Raget / Barcelona World Race.

* JCOMMPOS : centre de soutien opérationnel des observations de la Commission technique mixte OMM/COI d'océanographie et de météorologie maritime.

Plus d'informations :

Contacts presse :

  • Agnès Bardon,
    Service de presse de l'UNESCO,
    tel: +33 (0)1 4568 17 64, a.bardon(at)unesco.org
  • Isabelle Genis,
    Fundació per la Navegació Oceànica de Barcelona (FNOB),
    tel: (+34) 935 579 700, igenis(at)fnob.org

Suivez One Planet, One Ocean & Pharmaton

Projets scientifiques
Ce contenu n'est disponible qu'en anglais

  • Deployment of an Argo beacon
    Partners: Coriolis, in situ Observations Programme Support Centre of the Joint WMO/IOC-UNESCO Technical Commission for Oceanography and Marine Meteorology (JCOMMOPS), Fundació Navegació Oceànica Barcelona (FNOB).

The boats taking part in the regatta will release Argo floats at different locations in the Southern hemisphere. The float is 1.70 m high and weighs 22 kg; it will be used to collect highly accurate temperature and salinity data from depths of 2,000 m up to the sea's surface. The information collected is then transmitted via satellite to be analysed by international ocean research networks. This data is crucial for oceanographers studying the behavior of vast areas of seawater, which is key in the bid to understand the evolution of the planet's climate.

  • Evaluation of the quality of surface seawater for the Citclops project
    Partners: Citizen’s Observatory for Coast and Ocean Optical Monitoring / European Commission 7th Framework Programme (Citclops project), the Barcelona Digital Technology Centre (BDigital) and the Fundació Navegació Oceànica Barcelona (FNOB)

The Citclops project was set up to retrieve and use data on seawater color, transparency and fluorescence to determine its quality and above all the effect on plankton. Cameras on each of the 8 IMOCA 60 vessels participating in the race will send data for areas where data has so far been scarce, along their route.

  • Salinity and temperature measurements of the sea surface water along the route of the race
    Partners: Marine Science Institute (ICM), Spanish National Research Council h (CSIC), Fundació Navegació Oceànica Barcelona (FNOB)

This is the continuation of a project that began during the previous edition of the race with the boat Fòrum Marítim Català. The objective is to collect invaluable data on salinity and temperature levels for surface seawater in rarely sailed areas, far from common shipping routes, for which data is scarce. The data will be collected by the boat One Planet, One Ocean & Pharmaton.

  • Measurements of microplastic concentration in seawater
    Partners: Institut Quimic Sarria (IQS – Sarria Chemical Sciences Institute), ICM, CSIC, FNOB

A device installed on the boat One Planet, One Ocean & Pharmaton will detect the level of microplastics in the seawater. These harmful particles affect the biological cycles of many species that ingest them, and their presence in the ocean is increasing. A system of filters and test tubes will collect and measure the particles, then send out the data via satellite. The project aims to collect data, but also to raise environmental awareness, thus contributing to the educational programme of the Barcelona World Race.