Le Bureau du PIDC approuve 45 nouveaux projets de développement des médias

24 Mars 2017

Après avoir examiné 114 propositions de projets soumis par des organisations locales dans les pays en développement, la 61ème réunion du Bureau du PIDC a approuvé 45 nouveaux projets cette semaine à Paris.

Les huit Etats membres du Bureau ont délibéré pendant deux jours et ont finalement décidé de soutenir des projets nationaux de développement des médias dans 38 pays.

Elu en 2016 par les 39 membres du Conseil, le Bureau a également voté le soutien à six projets régionaux et un projet international.

Les médias communautaires, la sécurité des journalistes et le genre dans les médias ont été les domaines les plus soutenus cette année, suivis par le journalisme d’investigation et la réforme législative et politique des lois sur la liberté de la presse.

En outre, et grâce à une généreuse contribution faite par les Pays-Bas, une série d’initiatives et de projets à plus grande échelle seront également soutenus pour promouvoir l’accès à l’information et la sécurité des journalistes dans le monde entier.

Les membres du Bureau ont également pu évaluer les progrès de projets récemment lancés par l’intermédiaire du PIDC, tels que Post COP 21 : renforcer les capacités des médias pour suivre et informer sur le changement climatique en Asie-Pacifique (soutenu par la Malaisie) et Définir des indicateurs de l’universalité de l’Internet (soutenu par la Suède).

Des projets ont également été mis à jour : Les journalistes et les médias – La gouvernance en Gambie (soutenu par l’Union européenne) et Formation des autorités judicaires en Afrique à la liberté d’expression et la sécurité des journalistes par un cours en ligne ouvert à tous (MOOC) (soutenu par le Danemark).

Les membres du Bureau du PIDC ont reçu des rapports sur les quatre initiatives spéciales du Programme : 1) La sécurité des journalistes et la question de l’impunité ; 2) Indicateurs relatifs aux médias : indicateurs de développement des médias (IDM) et indicateurs de sécurité des journalistes (ISJ) ; 3) Initiative mondiale pour l’excellence dans l’enseignement du journalisme ; et 4) Développement des médias axés sur le savoir : suivi des Objectifs de développement durable (ODD).

Présidé par Mme Albana Shala (Pays-Bas), l’actuel Bureau du PIDC est composé de représentants du Bangladesh, du Danemark, de l’Equateur, du Ghana, du Niger, d’Oman, de la Pologne et de la Zambie.

Le PIDC a été mis en place en 1980 comme programme intergouvernemental spécialisé dans le système des Nations Unies pour mobiliser le soutien international afin de contribuer au développement durable, à la démocratie et à la bonne gouvernance en renforçant les capacités des médias libres et indépendants.

Depuis sa création, le PIDC a distribué plus de 106 millions USD à 1800 projets de développement des médias dans 140 pays.