Un centre e-learning Avicenne, bientôt une réalité au Gabon

lbv_avicenne1.jpg

Vue des participants
© UNESCO
24 Novembre 2016

La 2ème session de formation des enseignants des classes d’examen du secondaire, s’est achevée le 17 novembre 2016 à Libreville, après trois jours d’intenses activités scientifiques. Elle a eu lieu au futur centre de ressources e-learning Avicenne UNESCO, installé dans les locaux de l’Institut National des Postes et Télécommunication (INPTIC).

Dans le cadre de la Composante II du Projet ‘‘FORMER MA GENERATION - GABON 5000’’ : Soutien scolaire par l’enseignement en ligne (E-learning), il est prévu la création d’un centre Avicenne (Centre de ressources) et le renforcement des capacités des enseignants de mathématiques, sciences physiques et sciences de la vie et de la terre, des classes de troisième et de terminales scientifiques. L’objectif de ce premier centre Avicenne de la sous-région Afrique centrale, est d’améliorer la qualité de l’enseignement des sciences et ainsi contribuer à l’augmentation du taux de réussite aux examens de Baccalauréat dans les séries scientifiques.

Le centre de ressources e-learning Avicenne de Libreville qui sera inauguré dans les tous prochains jours, a permis, au cours de cette 2ème session de formation (organisée du 15 au 17 novembre 2016), aux experts venus du siège de l’UNESCO de parachever la formation initiée lors de la première session (avril 2016). Pendant 3 jours, une trentaine d’enseignants des matières scientifiques du secondaire ont suivi des cours sur la structuration, l’évaluation et l’assurance-qualité dans la production des cours en ligne. Ce sont lesdits cours qui seront mis en ligne prochainement au bénéfice des élèves préparant les examens de BEPC et/ou du Bac.

Les premiers jets de production ont été présentés au Représentant de l’UNESCO au Gabon et au Directeur de l’Institut pédagogique national (IPN). Ces derniers ont pu apprécier ces productions et invité l’équipe du projet à faciliter davantage l’utilisation de la future plateforme et à renforcer sa capacité à permettre aux apprenants de combler leurs lacunes. L’ouverture officielle de ce centre devrait intervenir dans les prochains en présence du Gouvernement.