Christiane Amanpour nommée Ambassadrice de bonne volonté de l’UNESCO pour la liberté d’expression et la sécurité des journalistes

infocus_amanpour_drupal_02.jpg

© UNESCO/Fabrice Gentile

Christiane Amanpour, prestigieuse journaliste britannique et correspondante internationale en chef pour CNN, est aujourd’hui devenue Ambassadrice de bonne volonté de l’UNESCO pour la liberté d’expression et la sécurité des journalistes au cours d’une cérémonie organisée au Siège de l’Organisation à Paris.

La Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, a nommé Mme Amanpour « en reconnaissance de ses efforts pour la promotion de médias libres, indépendants, pluralistes ainsi que le droit d’exercer sa profession dans un environnement libre de toute violence, et de sa contribution à travers cela à la paix, au développement durable, à l’éradication de la pauvreté et aux droits de l’homme. »

« Dans les situations les plus difficiles, face aux interlocuteurs les plus exigeants, » a dit la Directrice générale, « l’intégrité et le courage vous ont toujours guidée, avec la conviction que les libertés d’expression et des médias est essentielle à la construction de sociétés plus fortes, de démocraties en meilleure santé, à la paix et à la réconciliation, ainsi qu’au développement durable – nous devons plus que jamais défendre ces principes, à une période où ils se retrouvent menacés à travers le monde. »

Dans son discours de remerciements, Mme Amanpour a souligné l’importance du rôle des journalistes en tant que « piliers de la réforme, de la liberté et de la démocratie » et dont la tâche est de « renforcer la société civile. » « Nous sommes ici pour parvenir à un monde meilleur, » a-t-elle déclaré. Elle a également plaidé avec passion pour la libération de tous les journalistes emprisonnés, où qu’ils soient, et a condamné le nombre croissant d’attaques et d’assassinats de professionnels des médias.

Christiane Amanpour a remporté tous les prix majeurs de journalisme, dont onze prix Emmy dans la catégorie Nouvelles et documentaires, quatre prix Peabody, deux prix George Polk, trois prix Alfred I. duPont-Columbia, ainsi que le prix du Courage en journalisme. Elle a reçu neuf doctorats honoris causa, a été nommée Dame commandeur de l’ordre de l’Empire britannique (DBE), et a été intronisée au Temple de la renommée du câble. Elle est membre du conseil d’administration du Comité pour la protection des journalistes, l’un des partenaires de l’UNESCO dans la promotion de la liberté d’expression et la sécurité des journalistes. Elle est également membre des conseils d’administration du Centre pour l’intégrité publique et de la Fondation internationale des femmes dans les médias.

La Secrétaire d’État adjoint au management et aux ressources des États-Unis, Heather Higginbottom, s’est également exprimée à la cérémonie de désignation, soulignant le profond engagement des  États-Unis pour le travail de l’UNESCO en faveur de la promotion des libertés d’expression et des médias de par le monde. De nombreux Ambassadeurs et Délégués permanents des États membres de l’UNESCO ont assisté à la cérémonie.

Les Ambassadeurs de bonne volonté de l’UNESCO sont des personnalités internationales qui ont généreusement accepté d’utiliser leur talent et leur renommée internationale pour sensibiliser l’opinion mondiale aux actions de l’Organisation : l’éducation, la culture, la science et la communication et l’information.

***

Des photos de la cérémonie sont disponibles ici :

https://www.flickr.com/photos/131897504@N08/sets/72157652241823822/

Le B-roll peut être téléchargé ici (en anglais) : http://www.unesco.org/new/en/media-services/multimedia/news-videos/b-roll/