Cinq nouveaux sites du patrimoine mondial en Azerbaïdjan et en Belgique reçoivent la « protection renforcée » en cas de conflit armé