Le climat et le développement durable au cœur du Forum des jeunes de l’UNESCO

Lundi 26 octobre 2015, le 9e Forum des jeunes de l’UNESCO a ouvert ses portes au Siège de l’Organisation à Paris. Des centaines de jeunes femmes et hommes de toutes les régions du monde sont venus y participer.

Avant la séance d’ouverture, la Directrice générale de l’UNESCO, en présence de S. E. M. Hao Ping, Président de la 37e session de la Conférence générale, de M. Ahmad Alhendawi, Envoyé du Secrétaire général de l’ONU pour la jeunesse et de S. E. Mme Zhang Xiuqin, Ambassadrice, déléguée permanente de la Chine auprès de l’UNESCO, a décerné aux représentants des deux principaux sponsors de la manifestation – la société chinoise Perfect World et la fondation saoudienne MiSK – la médaille du 70e anniversaire de l’UNESCO et un certificat en reconnaissance de leur inestimable soutien à cet événement historique.

Les deux maîtres de cérémonie, Mme Gioel Gioachino (Italie) et M. Lawrence Ndambuki Muli (Kenya) ont ouvert le Forum des jeunes en appelant à une « imagination collective vivante » et ont invité toute l’assistance à « trouver sa propre voix ».

Dans son discours, S. E. M. Hao Ping, Président de la 37e session de la Conférence générale, a rappelé la visite historique à l’UNESCO de S. E. M. Xi Jinping en mars 2014 et lu un message spécial adressé par ce dernier aux jeunes participants au Forum de la part du Gouvernement et du peuple chinois, dans lequel il insiste sur l’importance de mettre en œuvre le Programme pour 2030 adopté récemment et les objectifs de développement durable ainsi que sur la responsabilité fondamentale de tous, y compris les jeunes, à cet égard.

« Des jeunes responsables et pleins d’ambition sont l’espoir de l’humanité, et les jeunes sont les leaders et les créateurs de demain », a déclaré M. Xi Jinping dans son message aux jeunes délégués.

M. Hao Ping a ensuite évoqué la nécessité pour la communauté internationale d’offrir aux jeunes toutes les chances de réaliser leurs ambitions et leurs rêves. Alors que nous nous apprêtons à mettre en œuvre le Programme pour 2030, il est impératif, a-t-il insisté, de « renouveler notre engagement à relever les défis planétaires que sont l’élimination de la pauvreté, l’analphabétisme, les inégalités entre les sexes et d’autres encore ».

« Les jeunes devraient consacrer toute leur vie à respecter leurs engagements », a-t-il ajouté.

« La vie est courte, mais vos rêve sont infinis », a conclu le Président de la 37e session de la Conférence générale.

La Directrice générale de l’UNESCO, Mme Irina Bokova, a vivement exhorté les jeunes délégués à prendre leurs responsabilités en tant que représentants d’une génération « qui a le pouvoir de mettre fin à la pauvreté… d’enrayer le changement climatique ».

Elle a comparé l’enthousiasme et la détermination des jeunes femmes et hommes réunis au Forum au projet audacieux qui animait les fondateurs de l’UNESCO, il y a 70 ans. Face aux nombreux défis auxquels sont exposées toutes les sociétés, de l’extrémisme violent à la pauvreté, des effets du changement climatique au chômage, des attaques délibérées contre le patrimoine culturel et la diversité aux crises économiques répétées, le découragement ne doit pas l’emporter, parce que ces problèmes d’une très grande complexité « ne sont pas l’avenir ». « L’avenir, c’est vous », a déclaré la Directrice générale en invitant les jeunes délégués à s’engager totalement dans l’action des « Laboratoire du futur », innovation majeure de cette édition du Forum des jeunes qui met l’accent sur la prospective et incite à agir maintenant, sans attendre.

« C’est maintenant que nous devons faire preuve d’audace », a déclaré la Directrice générale, s’agissant notamment de forger « une citoyenneté mondiale ouverte, consciente des enjeux planétaires ».

« Nous vivons un moment charnière », a déclaré Irina Bokova, entre l’adoption récente du Programme pour 2030, à la veille de la 38e session de la Conférence générale de l’UNESCO, et à un mois de la Conférence des Parties à la Convention sur le changement climatique des Nations Unies (COP-21).

« Le moment est tout trouvé pour faire entendre la voix des jeunes et veiller à ce qu’elle occupe toute sa place dans l’élaboration des programmes pour l’avenir », a ajouté la Directrice générale.

M. Ahmad Alhendawi, Envoyé du Secrétaire général de l’ONU pour la jeunesse, a félicité la Directrice générale pour son engagement solide et constant envers les jeunes du monde. Puis il a souligné que cette année l’édition du Forum avait ceci de nouveau qu’elle offrait une large représentation aux organisations de la société civile.

« Nous sommes tous embarqués dans le voyage que sera la mise en œuvre des Objectifs de développement durable (ODD) adoptés récemment », a déclaré M. Alhendawi, avant d’ajouter : « L’UNESCO a un rôle majeur à jouer, car l’éducation, la science et la culture n’ont jamais eu autant d’importance qu’aujourd’hui ».

Nous ne devons pas ménager nos efforts, pour que ce que nous voyons comme des objectifs du Programme pour 2030 devienne une réalité », a ajouté l’Envoyé du Secrétaire général de l’ONU pour la jeunesse, en termes d’autonomisation des filles et des femmes et de lutte contre les effets du changement climatique. Si nous voulons « atteindre les ODD pour un monde meilleur et plus pacifique, nous devons adopter une démarche prospective », a également dit Ahmad Alhendawi, soulignant la place importante accordée à la prospective dans la 9e édition du Forum des jeunes de l’UNESCO.

En conclusion, M. Alhendawi a rappelé le rôle majeur de l’éducation, la culture et la science pour les jeunes et pour l’ensemble de la communauté mondiale. « Par l’éducation, les jeunes peuvent devenir des citoyens du monde. Par la culture, ils peuvent protéger leur patrimoine, leur histoire, leur mémoire collective et sauvegarder leur diversité culturelle. Par la science, ils peuvent faire avancer l’innovation et la technologie au profit de tous. »

Sur la scène, cinq jeunes leaders charismatiques ont pris la parole pour livrer leurs témoignages : M. Moctar Dembele, du Burkina Faso, Mme Manar AlSagob, d’Arabie saoudite, Mme Tanzila Khan, du Pakistan, Mme Cecilia Garcia, du Mexique et Mme Alaa Toutounji de Syrie.

Une chorale française de 46 enfants a conclu la séance d’ouverture du Forum en interprétant une chanson chinoise, « Jasmine flower/Mo Li Hua », et le morceau « Happy » de Pharrell Williams.

Plus de 500 cents jeunes doivent se rassembler à l’UNESCO jusqu’au 28 octobre 2015 pour faire en sorte que les jeunes restent une priorité, à la veille de la COP-21, la Conférence des Parties à la Convention sur le changement climatique des Nations Unies, dans le cadre de la mise en œuvre des nouveaux objectifs mondiaux de développement durable et du Programme pour 2030 récemment adopté.