Combattre le racisme et la discrimination : histoire, mémoire et défis contemporains

« Une injustice, où qu'elle se produise, est une menace pour la justice partout ailleurs, car nous sommes tous pris dans un tissu de relations mutuelles. » – Martin Luther King Jr.

La commémoration de la Journée Internationale pour l’élimination de la discrimination raciale, organisée au Siège de l'UNESCO le 19 mars, a été inaugurée par Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO, ainsi que par William Bell Sr., invité d’honneur et Maire de Birmingham en Alabama (États-Unis d'Amérique), l’une des villes les plus emblématiques du monde dans la lutte contre le racisme.

Dans son discours d’ouverture, la Directrice générale a souligné l’importance d’apprendre des injustices historiques afin d’œuvrer à la construction d’une paix durable :

« Nous lutterons contre le racisme et la discrimination en enseignant le respect et la tolérance, en partageant une histoire commune de l’humanité – dont ses chapitres les plus tragiques ».

En rappelant combien il était important de comprendre des dynamiques d’exclusion et d’exploitation dans nos sociétés, la Directrice générale a appelé à l’unité dans le combat actuel contre la discrimination de par le monde, en  mettant l’accent sur des initiatives à l’image de la Coalition internationale des villes contre le racisme, qui promeut la coopération et la collaboration dans la lutte contre la discrimination à l’échelle locale et municipale.

En tant que Maire de Birmingham, ville leader de la Coalition américaine des villes contre le racisme, William Bell Sr. a retracé l’histoire et l’impact mondial du Mouvement pour les droits civiques, en s’attachant à notre responsabilité commune dans la promotion du respect des droits de l’Homme et de la dignité de par le monde :

« Les droits de l’Homme s’étendent à tous, et nous devons constamment travailler afin que chacun connaisse l’obligation qui l’incombe de travailler à l’élimination du racisme ».

Cet évènement a réuni de nombreux intervenants parmi lesquels des représentants de villes, des décideurs politiques, des experts internationaux et des acteurs de la société civile, tous impliqués dans la lutte contre le racisme et la discrimination dans le monde, ainsi que plus de 200 participants, dont des étudiants et des collégiens, autour de panels de discussions, d’ateliers, et d’une exposition.