Le Comité du patrimoine mondial approuve l’inscription de trois nouveaux sites et deux extensions

infocus_whc2017_france_strasbourg.jpg

Strasbourg, Grande-Île et Neustadt (France)
© Patrick Giraud
09 Juillet 2017

Le Comité du patrimoine mondial, réuni à Cracovie depuis le 2 juillet, a inscrit au cours de sa session de l’après-midi trois sites culturels au Brésil, au Royaume-Uni et en Turquie. Il a également approuvé l’extension de deux sites :  Strasbourg : de la Grande-Ile à la Neustadt, une scène urbaine européenne (France) et Le Bauhaus et ses sites à Weimar, Dessau et Bernau (Allemagne). L'examen des propositions d'inscription sur la Liste du patrimoine mondial est terminé.

Les nouveaux sites sont (par ordre d'inscription) :

Aphrodisias (Turquie)

Situé au sud-ouest de la Turquie, dans la vallée supérieure de la rivière Morsynus, ce bien comprend deux éléments : le site archéologique d’Aphrodisias et les carrières de marbre situées au nord-est de la ville. Le temple d’Aphrodite date du IIIe siècle avant notre ère. La cité d’Aphrodisias a été construite au IIe siècle avant notre ère, à la faveur de l’expansion de la culture hellénistique dans le sud-est de l’Anatolie. La richesse de la ville provenait des carrières de marbre et de l’art produit par les sculpteurs de la ville. La cité s’organise autour de grandes structures municipales, notamment des temples, un théâtre, une agora et des thermes.

Le District des Lacs anglais (Royaume-Uni)

Situé dans le nord-ouest de l’Angleterre, le District des Lacs anglais est une région montagneuse dont les vallées ont été modelées à l’ère glaciaire, puis façonnées par une utilisation agro-pastorale des terres qui se caractérise notamment par des champs ceints de murs. L’action conjuguée de la nature et des activités humaines a donné naissance à un paysage harmonieux dans lequel les montagnes se reflètent dans les lacs. Des villas prestigieuses, des jardins et des parcs ont été créés à dessein pour accroître la beauté du lieu. Ce paysage fut très apprécié dès le XVIIIe siècle par les mouvements pittoresques puis romantique, qui le célébrèrent dans des peintures, des dessins et des textes. Il inspira aussi une prise de conscience de l’importance des paysages et suscita les premiers efforts pour les conserver.

Site archéologique du quai de Valongo (Brésil)

Ce site archéologique est situé au centre de Rio de Janeiro. Il englobe l’intégralité de la place du Jornal do Comércio. Il s’agit de l’ancienne zone portuaire de Rio, où fut construit un quai de pierre à partir de 1811, conçu pour le débarquement des esclaves africains atteignant le continent sud-américain. On estime à 900 000 le nombre d’Africains arrivés aux Amériques par Valongo. Le site est composé de plusieurs couches archéologiques dont la plus profonde est constituée d’un sol pavé de style pé de moleque, attribué au quai de Valongo d’origine. Il s’agit de la trace physique la plus importante associée à l’arrivée d’esclaves africains sur le continent américain.

Extensions

Strasbourg, Grande-Île et Neustadt [extension du bien « Strasbourg –Grande Ile »], France

Le bien initial, inscrit en 1988 sur la Liste du patrimoine mondial, est formé par la Grande-Ile, centre historique de la ville de Strasbourg, structuré autour de la cathédrale. L’extension concerne la Neustadt, ville nouvelle réalisée sous administration allemande (1871-1918). La Neustadt s’inspire dans sa composition urbaine du modèle haussmannien tout en adoptant un vocabulaire architectural germanique pour ses édifices. Cette double influence a permis de créer un schéma urbain spécifique à Strasbourg, où des perspectives construites à partir de la cathédrale modèlent un paysage singulier organisé autour des cours d’eau et des canaux.

 

Le Bauhaus et ses sites à Weimar, Dessau et Bernau [extension du bien « Bauhaus et ses sites à Weimar et Dessau], Allemagne

Le site, inscrit en 1996 sur la Liste du patrimoine mondial, comprenait initialement les ensembles et monuments situés à Weimar et Dessau, tous édifiés sous la direction de Walter Gropius, le premier directeur de l’école du Bauhaus. L’extension du bien concerne les Maisons avec accès aux balcons à Dessau -des immeubles de trois étages en briques destinés à accueillir des résidents à faibles revenus-, et l’Ecole de la confédération syndicale ADGB à Bernau, construits sous la direction de Hannes Meyer, successeur de Gropius jusqu’en 1930. Cette extension reflète la contribution du département d’architecture à la conception épurée, au fonctionnalisme et à la réforme sociale du Bauhaus, un mouvement qui révolutionna la pensée et la pratique architecturales au XXe siècle.

La 41e session du Comité du patrimoine mondial, présidée par Jacek Purchla, fondateur et directeur du Centre culturel international de Cracovie prendra fin le 12 juillet.

***

Plus d’information sur le Comité

Regarder les débats en direct : https://www.youtube.com/watch?v=pa0-BCc0C2s

Photos : http://whc.unesco.org/fr/nouveauxbiens/

Vidéos des nouveaux sites : http://www.unesco.org/new/fr/new-inscriptions

 

Contacts médias 

 

Lucía Iglesias Kuntz, Service de presse de l’UNESCO, l.iglesias@unesco.org, +33 (0) 6 80 24 07 29 ou +48 574 645 560.

Agnès Bardon, Service de presse de l’UNESCO, a.bardon@unesco.org, +33 (0) 6 80 24 13 56 ou +48 574 645 559

Suivez le Comité sur Twitter : #PatrimoineMondial

Twitter: @UNESCO_fr
Facebook: @UNESCOfr