La Conférence Asie-Pacifique sur le Patrimoine Culturel Subaquatique s’est ouverte à Honolulu

La 2ème Conférence Asie-Pacifique sur le patrimoine culturel subaquatique a débuté aujourd'hui à l'Université d'Hawaii à Honolulu, réunissant quelques 150 principaux érudits et experts dans la gestion du patrimoine culturel subaquatique (UCH), issus de vingt-sept pays d'Asie et du Pacifique.

Pour célébrer cette occasion Kumu Hula Hinaleimoana Wong-Kalu a donné aux représentants des délégations une bénédiction de la communauté autochtone d’Hawaï. Mme Cynthia L. Hunter, Directrice du programme des Options Marines à l’Université d'Hawaï, a ensuite procédé à l’allocution d'ouverture du pays hôte. Dans son discours, la Docteur Hunter a attiré l'attention sur l'importance de la Conférence qui contribuerait au développement de la discipline académique du patrimoine culturel subaquatique qui est un domaine relativement nouveau et qui dépend d'un petit groupe de chercheurs, d’experts et de professionnels.

M. Etienne Clément, Directeur du bureau de l'UNESCO pour les Etats du Pacifique, a présenté les principes de la Convention de l'UNESCO sur la Protection du patrimoine culturel subaquatique dans ses remarques préliminaires. Il a dit « la protection du patrimoine culturel subaquatique, en particulier, des anciennes épaves reposant sur les fonds marins dépendant de diverses juridictions, est, par nature, une question internationale ». En soulignant la nature particulière de la Convention sur le patrimoine culturel subaquatique, il a déclaré que « les États qui ont adhéré à la Convention ont fait un pas très importante en adoptant les règles applicables par leurs agents et sur leur mer territoriale, mais aussi sur les navires battant leur pavillon et sur leurs ressortissants, permettant dès lors que ces règles soient applicables, dans les cas prévus par la Convention, aux chasseurs de trésors et aux industries ». Donnant un aperçu des activités de l'UNESCO dans le Pacifique, il a souligné l'importance de l'incorporation d’une formation juridique dans les activités de renforcement des capacités du patrimoine culturel subaquatique.

James P. Delgado, Directeur du programme du Patrimoine Maritime au National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA), a ensuite prononcé un discours liminaire. Il a présenté un concept de paysage culturel maritime, comme une nouvelle approche pour assurer une gestion et une protection globale du patrimoine culturel subaquatique. Il a encouragé les délégués à la Conférence à écouter et à partager les uns avec les autres leurs points de vue et leurs expériences afin d'améliorer la sauvegarde du patrimoine culturel subaquatique comme « patrimoine commun de l'humanité, enfants de la mer ».

Le Comité de planification de la Conférence est présidé par le Dr Hans Van Tilburg, NOAA. La Conférence a reçu le soutien d'un certain nombre de sponsors, notamment la Fondation pour les Sanctuaire Nationaux Marins, le Bureau de gestion des énergies océanes, la Fondation Wenner-Gren, l’Institut Australien pour l’archéologie Marine, le Field Museum, SEAMEO-SPAFA, et Navire et Découverte.

Au cours de la Conférence, 15 sessions thématiques seront organisées, fournissant une occasion d'échanges scientifiques et de discussions sur la coopération internationale.

 

Pour plus d'informations cliquez ici.