« Construire la paix avec le Rotary et l’UNESCO : Les initiatives pour les pays des comités interpays »

15 Avril 2015

Samedi 4 avril 2014, plus de 500 membres du Rotary de plus de 20 pays se sont réunis à Paris pour une Conférence Rotary organisée au Siège de l'UNESCO, à l'appui des célébrations du 70e anniversaire de l'Organisation.

 

Le Rotary, qui est un partenaire officiel de l'UNESCO depuis 1948, a été en effet impliqué activement dans les conférences préparatoires qui ont conduit à la création de l'UNESCO. La vision, les objectifs et les programmes du Rotary et de l'UNESCO convergent à différents niveaux. Les deux organisations défendent l'éducation pour tous, indépendamment de la race, du sexe, des croyances et des cultures. Elles plaident en faveur de la protection et de la diversité des cultures, et du dialogue comme source de tolérance et de respect mutuel. De plus, elles croient et œuvrent en faveur d’un développement durable.

 

La Conférence a retracé l'histoire commune du Rotary et de l'UNESCO et fait état des travaux en cours pour la paix, avec un accent particulier sur le rôle des Comités InterPays du Rotary (CIP). Ces comités visent à établir des relations de coopération entre les districts dans deux pays afin de promouvoir la communication et la coopération entre les Rotariens, conduisant ainsi à une plus grande compréhension et à la paix entre les peuples.

 

Construire la paix par le dialogue interculturel a été un thème évoqué par les représentants de l'UNESCO, les Rotariens, les Rotaractiens et anciens participants aux programmes du Rotary. M. Eric Falt, Sous-Directeur général pour les Relations extérieures et l'Information du public, a été le premier de plusieurs membres du personnel de l'UNESCO à citer la Constitution de l'Organisation : « Les guerres prenant naissance dans l’esprit des hommes, c’est dans l’esprit des hommes que doivent être élevées les défenses de la paix ».

 

La Conférence s’est terminée par la présentation d'une déclaration approuvée par le Président du Rotary International, Gary Huang. Les Rotariens ont ainsi réaffirmé leur engagement à maintenir la paix civile à travers la culture du Rotary. Celle-ci encourage les comportements loyaux, le respect des droits humains, la compréhension mutuelle, des progrès sociaux et économiques durables et l’éthique de la gouvernance. Tous ces éléments contribuent à bâtir la cohésion sociale d'un pays, qui est une condition préalable à la paix.