Consultation sur le nouveau concept de « l’universalité d’Internet » développé par l’UNESCO

La Division pour la liberté d’expression et le développement des médias ouvre la seconde phase de sa consultation auprès de ses partenaires sur le nouveau concept de « l’universalité d’Internet » avec la mise à disposition de la seconde version de son concept.

Depuis le début du processus, à la réunion du SMSI+10 en février 2013, ce concept a été scrupuleusement examiné au cours de huit forums internationaux.

Le concept de « l’universalité d’Internet » englobe les éléments clés de l’Internet. Ce sont les normes fondamentales qui contribuent à façonner son utilisation et son développement : (i) libre et conforme aux droits de l’homme ; (ii) ouvert ; (iii) accessible à tous ; (iv) orienté vers la participation de tous les partenaires. Ces quatre éléments sont résumés dans l’acronyme anglais R-O-A-M (basé sur le droit, ouvert, accessible, implication des partenaires).

Par le rassemblement des positions existantes de l’UNESCO sur l’Internet , ce concept permet de donner un cadre à de nombreuses activités de l’UNESCO liées à l’Internet dans le domaine de l’éducation, de la culture, des sciences et de la communication pour la période stratégique 2014-2021. Elle proposera un point de référence commun et dirigera de plus amples synergies entre les secteurs.

Par ailleurs, ce concept soutiendra l’action de l’UNESCO en vue de faciliter une approche internationale et pluridisciplinaire dans le domaine de l’Internet et pourrait également mettre en valeur l’apport de l’Organisation à l’Agenda du développement post-2015.

La Division de la liberté d’expression et du développement des médias remercie tous les contributeurs pour leurs précieuses suggestions. La seconde version de « L’universalité d’Internet : un moyen de construire les sociétés du savoir et l’agenda du développement post-2015 » est mis à votre disposition dans le but de poursuivre une discussion en constante évolution.

Merci d’envoyer vos commentaires et suggestions à Xianghong Hu.