Culture de la paix au Mali : le document de proposition du projet du programme national finalisé

04 Juillet 2016

Bamako, 1er juillet 2016 - En vue de soutenir le processus de paix et de réconciliation au Mali, le bureau de l’UNESCO à Bamako en collaboration avec le Ministère de la Réconciliation Nationale a organisé, les 30 juin et 1er juillet 2016, au Grand hôtel de Bamako, un atelier technique destiné à la finalisation du document de projet d’un programme national sur la culture de la paix au Mali.

La cérémonie d’ouverture était présidée par M. Attaher Ag Iknane, Secrétaire Général du Ministère de la Réconciliation nationale, en présence de M. Edouard Matoko, Sous-directeur général de l’UNESCO pour l’Afrique, de M. Oumar Kéita, Ambassadeur et Délégué permanent de la République du Mali auprès de l’UNESCO, de Madame Sangaré Coumba Touré, Secrétaire général de la commission malienne pour l’UNESCO, des Chefs des bureaux de l’UNESCO à Bamako et Abidjan, ainsi qu’une cinquantaine d’experts nationaux et internationaux.

Dans son discours à l’ouverture des travaux, Edouard Matoko a rappelé que les Nations-Unies ont confié à l’UNESCO la mission de promouvoir la culture de la paix dans le monde. « Et cette initiative que nous envisageons de lancer au Mali rendre dans ce cadre et revêt de la plus haute importance pour notre organisation », ajoute-t-il. Il affirmera que cet atelier devra aboutir à la consolidation du document de proposition de projet du programme national sur la culture de la paix au Mali et permettre d’approcher les différents bailleurs pour son financement. « C’est ce document finalisé et portant l’empreinte des experts ici présents, qui sera transmis au ministre de la réconciliation nationale afin d’envisager sa validation nationale ».

Coumba Touré Sangaré a pour sa part félicité l’organisation de cet atelier. « C’est une initiative heureuse, qui vise à doter notre pays d’un document pour la paix ». Avant de rappeler que la grave crise de 2012, a permis de mesurer l’engagement de l’UNESCO aux côtés du gouvernement du Mali.

Attaher Ag Iknane, quant à lui, a rappelé que le Mali a traversé une profonde crise sociale, politique et institutionnelle aggravée par un contexte sécuritaire très instable dû à la présence des groupes terroristes occupant la moitié du territoire. « Cette initiative de l’UNESCO jouera un important rôle pour le retour définitif de la paix au Mali » a-t-il souligné. Il a rassuré le Sous-directeur général de l’UNESCO pour l’Afrique que l’accompagnement de son département et celui des autres ministères concernés ne feront jamais défaut en faveur du retour imminent de la paix au Mali.

A l’issu de l’atelier, les trois axes prioritaires ont été révisés, complétés et chiffrés, ce qui va permettre d’obtenir un document satisfaisant que l’UNESCO soumettra au Gouvernement du Mali. Pour ce faire, une feuille de route a été adoptée, intégrant une stratégie de mobilisation des ressources et des partenaires de mise en œuvre, ainsi qu’un échéancier pour sa validation politique avec tous les acteurs avant la fin de l’année. Cette validation sera suivi d’un forum national durant lequel le programme national devrait être officiellement lancé.

Ce programme est une réponse à l’appel du conseil exécutif de l’UNESCO dans sa décision 197EX/39 (Octobre 2015), qui a invité la Directrice Générale à tout mettre en œuvre pour assurer l’accompagnement de l’Organisation dans la consolidation de la paix et de la réconciliation au Mali. 

Contacts médias : Clarisse Njikam, pc.njikam@unesco.org, tel : 20 23 34 92/93 / 74 41 97 86

Lien photos : https://www.flickr.com/photos/135945845@N05/albums/72157670336688606