Déclaration conjointe relative à l'épidemie du virus Ebola par les comités de bioéthique de l'UNESCO

Le 10 septembre 2014, la Session conjointe du Comité international de bioéthique (CIB) et du Comité intergouvernemental de bioéthique (CIGB) a fait la déclaration suivante relative à l'épidemie du virus Ebola :

1. Appuyant pleinement les actions menées par les Nations Unies et, en particulier, le rôle de chef de file de l’OMS,

2. Réaffirmant le rôle qui est celui de l’UNESCO dans le domaine de la bioéthique et la mobilisation contre certains fléaux et les maladies négligées,

3. Soulignant les principes de responsabilité sociale, de solidarité, de dignité de la personne, d’égalité, de justice, de non-discrimination, et les autres principes pertinents proclamés par la Déclaration universelle sur la bioéthique et les droits de l’homme,

4. Le Comité international de bioéthique (CIB) et le Comité intergouvernemental de bioéthique (CIGB), réunis les 9 et 10 septembre 2014 en session conjointe, appellent solennellement la communauté internationale et les États à :

i. Définir et mettre en œuvre des stratégies de lutte contre l'épidémie impliquant les populations locales et tenant compte du contexte particulier aux pays concernés, dans sa dimension éthique, sociale et culturelle,

ii. Renforcer les capacités des systèmes de santé des États touchés par cette épidémie afin que financièrement, matériellement et d’un point de vue organisationnel et humain, ils puissent y faire face, en prévenir l’extension et la maîtriser dans la durée,

iii. Encourager à hauteur de la gravité de cette crise sanitaire, les efforts menés dans le domaine de la recherche scientifique,

iv. Encourager les efforts de la communauté scientifique en vue de l’élaboration de traitements adaptés et les travaux sur l’évaluation de leur efficacité dans le cadre d’une gouvernance éthique des épidémies,

v. Renforcer à cette fin les mécanismes de coordination entre chercheurs.