La Déclaration de Qingdao promeut l’utilisation des TIC pour atteindre les cibles éducatives des nouveaux objectifs de développement durable

qingdao_ict_infocus_drupal_628px.jpg

Classroom teaching at Ecole Saint Jacob in Rwanda
Creative Commons / Rudolf Simon

La Déclaration de Qingdao sur les technologies de l’information et de la communication (TIC) dans l’éducation a été approuvée à l’issue de la conférence sur les TIC pour le programme de l’éducation 2030, qui s’est tenue à Qingdao, en Chine.

La Déclaration souligne les avantages de la technologie pour atteindre les cibles éducatives en matière d’équité, d’accès, de qualité et d’apprentissage tout au long de la vie des Objectifs de développement durable (ODD). Ces derniers seront utilisés pour coordonner le développement international au cours des 15 prochaines années.

La conférence a été organisée conjointement par l’UNESCO, le Ministère de l’éducation de la République populaire de Chine et la Commission nationale chinoise pour l'UNESCO, avec le soutien du Gouvernement municipal de Qingdao et du Gouvernement provincial de Shandong, ainsi que le parrainage du groupe Weidong. Le Commonwealth for Learning, l’OCDE et ONU-Femmes faisaient partie des partenaires majeurs. La conférence a réuni des participants de plus 90 pays, dont des ministres et vice-ministres de l’éducation.

La Déclaration de Qingdao est la première déclaration mondiale sur les TIC dans l’éducation. Le texte, approuvé de façon unanime par les participants, souligne les diverses façons dont la technologie peut appuyer le programme mondial de l’éducation des 15 prochaines années qui a été proposé au Forum mondial sur l’éducation. Elle stipule que « les avancées remarquables en technologies de l’information et de la communication (TIC) et l’expansion rapide de l’accès à Internet ont fait du monde d’aujourd’hui un monde de plus en plus interconnecté, et ont permis un meilleur accès aux connaissances pour toutes les filles et tous les garçons, toutes les femmes et tous les hommes. Pour atteindre l’objectif d’une éducation équitable et inclusive de qualité ainsi qu’un apprentissage tout au long de la vie pour tous d’ici 2030, les TIC doivent être mobilisées pour renforcer les systèmes éducatifs, la diffusion des connaissances, l’accès à l’information, de même qu’un apprentissage de qualité et une prestation de services plus efficaces. »

La Déclaration se présente en faveur de l’utilisation des TIC pour encourager l’accès et l’équité dans l’éducation, mais aussi pour promouvoir l’utilisation pédagogique efficace des TIC. Elle souligne en particulier le rôle essentiel que les programmes de développement et de soutien aux enseignants vont devoir jouer. Les efforts fournis pour la promotion des ressources éducatives libres devront être intensifiés, ainsi que la nécessité de garantir l’assurance qualité et la reconnaissance de l’apprentissage en ligne. Enfin, le document invite les gouvernements, les partenaires du secteur et tous les acteurs de l’éducation à unir leurs forces et à partager leurs ressources pour créer des écosystèmes d’apprentissage numérique qui soient justes, dynamiques, responsables, durables et axés sur les apprenants.

La Déclaration recommande également que l’UNESCO apporte son soutien à la coopération internationale dans ce domaine en mettant en place un centre d’échange d’informations sur les bonnes pratiques et les leçons tirées en matière d’innovations éducatives portées par la technologie. La création d’un réseau mondial d’expertise et de partage des connaissances sur les TIC dans l’éducation répondrait également aux besoins de trois différentes communautés d’utilisateurs : les décideurs politiques, les chercheurs, et les enseignants. Cela stimulerait des consultations et un dialogue ultérieurs entre les gouvernements et le secteur privé pour mettre au point des mécanismes de financement innovants et évolutifs. Ceux-ci permettraient de garantir les ressources financières nécessaires pour libérer le plein potentiel des TIC dans l’apprentissage, en accord avec le programme de l’éducation 2030.