Le directeur général adjoint de l’UNESCO prévoit le développement de nouvelles compétences en matière d’Internet

Les gens ont besoin de recevoir une éducation aux médias et à l’information pour être capables de se servir d’Internet, a déclaré Getachew Engida, directeur général adjoint de l’UNESCO, lors de la réunion d’ouverture du Forum sur la Gouvernance de l’Internet qui s’est tenu en Turquie ce lundi et réunissant des intervenants de haut niveau.

« Notre utilisation de l’Internet transforme le commerce mondial, les lieux de travail et les vies professionnelles, mais quelles compétences devons-nous acquérir pour soutenir le développement durable ? »

Selon les propos de M. Engida, l’UNESCO voit l’éducation aux médias et à l’information comme un ensemble de compétences qui permettent aux citoyens numériques « d’accéder, d’extraire, de comprendre, d’évaluer et d’utiliser, de créer et de partager ».

Selon lui, l’éducation aux médias et à l’information (MIL) est également un moyen pour les utilisateurs d’Internet de prendre connaissance en ligne des droits de l’homme comme la confidentialité et la liberté d’expression et d’avoir conscience des dimensions éthiques des technologies de l’information et de la communication (TIC).

« Cette éducation complète aux médias et à l’information doit être intégrée aux programmes d’enseignements et faire partie de l’apprentissage tout au long de la vie de chacun », a-t-il ajouté.

Le directeur général adjoint a observé qu’une approche de multiples parties prenantes favorisait l’émergence d’un environnement propice à l’avènement de l’Internet et une meilleure éducation aux médias et à l’information.

Il a par la suite partagé avec les participants l’étude de l’UNESCO sur les questions liées à Internet.