La Directrice générale de l’UNESCO et le Président iraquien appellent à la réconciliation et à la paix

Le 2 Novembre, La Directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova, a rencontré le président de l'Iraq, SEM Fouad Masum, à Bagdad.

Le Président a d’abord remercié la Directrice générale pour sa visite et le soutien de longue date de l'UNESCO envers le pays. Il a souligné la menace terroriste sans précédent qui menace l'Iraq aujourd’hui, entraînant la destruction systématique du patrimoine religieux et culturel du pays et la persécution brutale des minorités.

« Nous ne pourrons pas gagner cette lutte avec les seuls moyens militaires », a-t-il rappelé. « Nous avons besoin de l'éducation aux droits humains, de respect du patrimoine et de la diversité et c’est la raison pour laquelle le soutien de l'UNESCO est si important. »

La Directrice générale a exprimé la solidarité de l'UNESCO avec le peuple de l'Iraq et a réitéré l’engagement profond de l’Organisation à soutenir le peuple iraquien dans tous ses domaines de compétences.

« La crise met en péril tous les biens culturels du pays qui incarnent plusieurs millénaires de coexistence et de diversité », a déclaré la Directrice générale.

La Directrice générale a informé le Président du Plan d'intervention d'urgence adopté par l'UNESCO pour la sauvegarde du patrimoine de l'Iraq, appelant à renforcer la coopération de toutes les parties prenantes.

Irina Bokova a également répondu à l’appel du Président à renforcer l'éducation à la paix en réitérant le soutien de l'UNESCO. Elle a souligné le travail mené actuellement pour répondre aux besoins éducatifs des personnes déplacées (PDI) en vue d'atténuer l'impact de la crise de l'éducation.

« Nous devons nous concentrer sur l'éducation, qui est essentielle pour la construction de la paix et pour la cohésion sociale, pour lutter contre l'extrémisme. »

Elle a souligné l'unanimité du Conseil exécutif de l'UNESCO, qui a récemment décidé de renforcer l'action de l'UNESCO en Iraq, notamment dans les domaines de l'éducation et de la sauvegarde du patrimoine culturel.

« Ceci est notre réponse à l'extrémisme », a-t-elle dit. «L'UNESCO a été créée pour construire la paix, par l'éducation et la culture, et c’est pourquoi nous devons travailler et soutenir le peuple iraquien. »

Le Président a parlé de son action visant à promouvoir l'unité nationale et la réconciliation : «L'Iraq est plus unie que jamais aujourd'hui, pour faire face aux actions terroristes, et nous avons besoin de renforcer l'apprentissage du vivre ensemble et du respect des autres - ce sont les piliers du renouvellement de l'Iraq ».