La Directrice générale participe à une réunion d’information du Conseil des chefs de secrétariat sur la réponse du système des Nations Unies à la flambée du virus Ebola

Le 21 novembre, la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, a participé à une réunion d’information du CCS sur la réponse du système des Nations Unies à la flambée du virus Ebola.

Le Coordonnateur principal du système des Nations Unies pour la maladie à virus Ebola, le docteur David Nabarro, a exposé au Conseil la  situation sur le terrain.

La Directrice générale a souligné qu’une réponse efficace au virus Ebola ne devait pas se limiter à une intervention sanitaire. Elle a souligné que l’UNESCO allait spécialement contribuer aux efforts en vue d’enrayer l’épidémie et pour ce faire encourager des pratiques de soin, de traitement et d’inhumation respectueux des croyances traditionnelles et des habitudes culturelles ; préserver la stabilité en facilitant la circulation d’informations crédibles, adaptées au plan culturel et exactes au plan scientifique ; garantir la continuité des services éducatifs ; et aider les pays encore non touchés à se préparer à l’éventualité d’une flambée épidémique en mettant en place des mécanismes de réaction de nature à permettre la continuité des services.

La Directrice générale a ensuite présenté aux membres de Conseil quelques activités mises en œuvre par les unités hors Siège de l’UNESCO, notamment le projet « Lutter contre le virus Ebola par le biais des médias » mené en Sierra Leone et au Libéria.   

Après la réunion, la Directrice générale s’est jointe au Secrétaire général de l’ONU pour informer la presse de la réponse du système des Nations Unies à la flambée du virus Ebola. 

Le Conseil a alors tenu son séminaire, qui a porté principalement sur la façon dont le système des Nations Unies peut s’adapter au mieux afin de fournir le soutien le plus efficace et coordonné aux États membres dans la transition vers le programme de développement pour l’après-2015.