La Directrice générale s'entretient avec le Président de la Tunisie, H.E. M. Moncef Marzouki en marge de la 69eme session de l'Assemblée générale de l'ONU

"L'éducation est essentielle à l'avenir de la Tunisie" a indiqué le Président Moncef Marzouki lors de sa rencontre avec la Directrice générale de l'UNESCO en marge de l'Assemblée générale des Nations Unies, aujourd'hui le 23 septembre 2014.‎ ‎ La Directrice générale, Irina Bokova, a partagé ses inquiétudes avec le Président Moncef Marzouki relativement à la situation de nombre de pays dans la région arabe, et notamment celle des réfugiés syriens et irakiens.

Irina Bokova a poursuivi en soulignant l'ampleur de la crise, et la gravite des manifestations l'intolérance et de déni à l'égard de la diversité des communautés culturelles et religieuses. "L'UNESCO redoublera ses efforts pour accompagner les pays en transition et en situation de conflit dans le domaine de l'éducation, à l'heure où il devient de plus en plus important de rappeler l'importance du respect de la diversité culturelle et religieuse et d'œuvrer pour l'édification d'une culture de la paix".

Le Président Marzouki a informé la Directrice générale de la tenue à Tunis le 30 septembre prochain d'une conférence régionale des autorités et représentants des diverses religions ‎pour se pencher sur la question de l'extrémisme en qualifiant la situation actuelle d'épidémie de l'extrémisme et de la nécessité de protéger les nouv‎elles générations de ce fléau".

"Il faut dissocier le fait religieux de la politique. Religion et politique doivent rester autonomes" a-t-il déclaré.

Dans ce cadre l'importance de la révision pédagogique des manuels d'histoire a été soulignée.

 Le Président a également informé la Directrice générale qu'une stratégie globale pour renforcer le système éducatif du pays devra être élaborée dans les mois à venir et la Tunisie compte sur l'expertise de l'UNESCO pour l'accompagner dans cette tâche essentielle. ‎

Irina Bokova a remercié le Président pour sa confiance en l'UNESCO et l'a assuré du plein soutien de l'Organisation. Un premier état des lieux des différents composantes du système éducatif a d'ores et déjà été entamée par les experts de l'UNESCO a-t-elle souligné.