La Directrice générale appelle à protéger le patrimoine culturel du Yémen

site_0385_0007.jpg

© UNESCO

Alors que le conflit s’intensifie au Yémen, la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, a exhorté toutes les parties impliquées à protéger le patrimoine culturel du pays.

« Le patrimoine culturel d’une nation est essentiel ; il permet aux citoyens de préserver leur identité, de tirer profit de leur diversité et de leur histoire et de construire un avenir pacifique » , a déclaré la Directrice générale. « Le patrimoine du Yémen est unique. Il reflète des siècles de réflexion sur l’islam, d’échanges et de dialogue. J’appelle les habitants du Yémen, ainsi que des pays de la région impliqués dans les opérations militaires au Yémen, à faire tout ce qui est en leur pouvoir pour protéger le patrimoine culturel inestimable de ce pays ».

« L’expérience montre que le patrimoine culturel n’est jamais aussi vulnérable qu’en période de conflit. Il est crucial que les parties au conflit évitent de prendre pour cible les sites et les monuments du patrimoine culturel, que ce soit par des tirs d’artillerie, des frappes aériennes ou en les utilisant à des fins militaires », a mis en garde Irina Bokova.

La Directrice générale a rappelé à cet égard les obligations relevant du droit international humanitaire visant à protéger le patrimoine culturel, notamment la Convention pour la protection des biens  culturels en cas de conflit armé, adoptée à La Haye en 1954.