La Directrice générale lance le premier guide sur l’Enseignement à propos de l’Holocauste et de la prévention du génocide lors de l’Assemblée du Congrès juif mondial

24 Avril 2017

La Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, a lancé aujourd’hui un guide à l’usage des éducateurs sur l’enseignement relatif à l’Holocauste et, plus largement, au génocide et aux atrocités de masse. S’exprimant devant la 15e Assemblée plénière du Congrès juif mondial à New York, la Directrice générale a présenté le guide comme un outil important pour promouvoir l’enseignement relatif à l’histoire du génocide comme vecteur de paix.

« Avec ce guide novateur et unique en son genre, l’UNESCO s’adresse à la future génération de responsables, d’enseignants et de citoyens à travers le monde. Nous devons faire en sorte que les nouvelles générations aient conscience des leçons de l’Holocauste, nous devons doter nos enfants et nos petits-enfants des outils nécessaires pour vaincre l’intolérance et la haine, le sectarisme, l’antisémitisme, le racisme et les préjugés », a déclaré Irina Bokova.

« L’enseignement à propos de l’Holocauste et de la prévention du génocide » [en anglais uniquement] est le premier d’une série de projets menés avec le soutien du ministère canadien des Affaires étrangères. Ce nouveau guide est conçu comme une ressource à l’usage des décideurs politiques, des concepteurs de programmes scolaires et des auteurs de manuels scolaires afin de développer ou de renforcer l’enseignement à propos de l’Holocauste et la prévention du génocide. Le guide de l’UNESCO fournit des réponses et des recommandations afin de favoriser le débat sur ces questions en milieu scolaire.


© UNESCO

Cette publication de l’UNESCO vise à aider les jeunes à se forger une meilleure compréhension des dynamiques historiques qui ont alimenté la violence. Si l’examen des difficultés du passé représente un défi, comprendre l’émergence de ces phénomènes est essentiel pour encourager les élèves à identifier les origines des préjugés, favoriser le développement d’une pensée critique et les aider à se détourner de toutes les formes de racisme, d’antisémitisme et des préjugés.

« L’UNESCO est la seule agence des Nations Unies à disposer d’un programme mondial d’enseignement sur l’histoire de l’Holocauste comme instrument contre l’antisémitisme actuel », a déclaré la Directrice générale. « Nous plaçons la lutte contre la xénophobie, le racisme et l’antisémitisme au cœur de notre action en faveur de la paix. Je suis convaincue que l’éducation, la culture et la connaissance sont désormais des questions clé pour la sécurité dans le monde, pour combattre l’extrémisme violent qui prospère sur une déformation des croyances ou de l’histoire ».

Le Secrétaire général des Nations Unies Antonio Guterres, qui figurait parmi les participants, a déclaré qu’il serait en première ligne du combat contre l’antisémitisme. Dans un message vidéo diffusé devant en plénière, le Président américain Donald Trump a évoqué la nécessité de combattre les nouvelles formes d’antisémitisme.

Le Congrès juif mondial est une organisation internationale qui représente les communautés et les associations juives d’une centaine de pays à travers le monde. C’est un partenaire officiel de l’UNESCO depuis 1962. La 15e Assemblée plénière réunit plus de 600 responsables et représentants de la communauté juive qui débattent des principaux sujets de préoccupation qui affectent le monde, notamment l’antisémitisme et la montée en puissance des mouvements politiques extrémistes.

***

Plus d’information sur le guide.

Contact médias : George Papagiannis, Service de presse de l’UNESCO, g.papagiannis@unesco.org, +33 (0) 1 45 68 17 06