La Directrice générale participe au dîner du Conseil représentatif des institutions juives de France

crif_diner.jpg

De gauche à droite : Francis Khalifat, Vice Président et membre du bureau exécutif du CRIF, Irina Bokova, Directrice générale de l'UNESCO, et Roger Cukierman, Président du CRIF
© Erez Lichtfeld
08 Mars 2016

Le 7 mars, la Directrice générale a participé au dîner annuel du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) à l’invitation de son Président, Monsieur Roger Cukierman et en présence de Monsieur Manuel Valls, Premier Ministre de la République française.

Se référant au contexte présent, Roger Cukierman a souligné la progression du communautarisme « qui isole et traumatise ». Le Président du CRIF s’est également attaqué aux messages de haine croissant sur les réseaux sociaux en déclarant  "l'état d'urgence doit aussi s'appliquer sur internet".

Manuel Valls a quant à lui fait référence au regain d’antisémitisme, et aux dangers « d’une jeunesse radicalisée ». Il a poursuivi son intervention au nom du gouvernement français en soulignant les efforts consentis par ce dernier pour modifier le projet de loi concernant l’égalité et la citoyenneté afin de sortir les délits antisémites et racistes du droit de la presse pour les faire rentrer dans le droit commun. "Ainsi, il sera dit de la manière la plus claire que la liberté d'expression, que nous chérissons, ce n'est pas le permis de répandre la haine", a-t-il poursuivi.

Irina Bokova a rappelé que l’éducation, et en particulier l’éducation à la citoyenneté globale demeure l’arme la plus puissante pour lutter contre l’ignorance et l’antisémitisme, et contre la radicalisation des jeunes.

En présence d’éminentes personnalités, intellectuels, experts et de représentants du monde politique, les débats étaient largement marqués par les attentats de Paris survenus au cours de l’année dernière, mettant l’accent sur la responsabilité individuelle et collective de lutter contre l’intolérance et les messages de haine et de rejet de l’autre dans le contexte de nos sociétés multiculturelles et des défis liés aux migrations actuelles.