La Directrice générale et le Président de la Turquie soulignent l’importance du dialogue des cultures et de la sauvegarde du patrimoine culturel en Syrie et en Iraq

Le 6 janvier 2015, la Directrice générale de l’UNESCO, Mme Irina Bokova, a rencontré M. Recep Tayyip Erdogan, Président de la Turquie, au palais présidentiel.

Le Président turc a rappelé l’importance de l’Organisation pour son pays et évoqué la situation « désastreuse » qui règne en Syrie ainsi qu’en Iraq. Il a parlé de la destruction et du trafic d’objets historiques uniques et s’est dit particulièrement préoccupé par le sort des habitants et du patrimoine culturel de la ville d’Alep.

La Directrice générale a mis en avant les efforts déployés par l’UNESCO pour sauvegarder le patrimoine et la diversité culturels de la Syrie et de l’Iraq – notamment pour mettre fin au trafic des biens culturels. Elle a parlé de son appel pour qu’Alep soit considérée comme une « zone culturelle protégée » ainsi que de sa visite à Bagdad et Erbil en novembre dernier en soutien au Gouvernement et au peuple d’Iraq.

« Avec l’aide de la Turquie, nous pouvons faire encore plus pour protéger le patrimoine culturel de ces deux pays », a déclaré la Directrice générale.

Le Président Erdogan a par ailleurs souligné la nécessité d’approfondir le dialogue entre les cultures et les nations. La Directrice générale a mis en avant la vaste expérience de l’UNESCO dans ce domaine en rappelant le rôle majeur de l’Alliance des civilisations, une initiative de l’ONU, avec laquelle l’UNESCO entretient un solide partenariat. Elle s’est dite inquiète de voir que certains utilisent la religion pour créer des dissensions entre les civilisations, en soulignant ici l’importance de lutter contre l’islamophobie et d’autres formes d’intolérance.

Le Président a vivement approuvé ces propos en citant plusieurs incidents relevant de l’islamophobie dans le monde et la nécessité pour les gouvernements et les peuples de s’unir contre la discrimination. « Il ne s’agit pas que de l’islam, il faut aussi combattre l’antisémitisme », a déclaré le Président. Il a également parlé de ses propres efforts pour restaurer et protéger des églises et des monastères chrétiens.

Irina Bokova a exprimé sa gratitude au Président Erdogan pour le rôle actif joué par la Turquie dans ces domaines ainsi qu’au sein de l’UNESCO. Elle a remercié la Turquie pour le soutien extrabudgétaire fourni au Fonds d’urgence de l’UNESCO en 2012 et formulé le souhait « qu’elle joue un rôle encore plus actif dans l’Organisation ». Sa visite avait pour but de renouveler le partenariat de l’UNESCO avec la Turquie et elle était reconnaissante au Président Erdogan pour son acuité de vue et son engagement.