La Directrice générale reçoit une distinction pour la préservation du patrimoine culturel musulman

Le 7 décembre 2014 à Saint-Pétersbourg, la Directrice générale de l’UNESCO, Mme Irina Bokova, a reçu la décoration « Al-Fakhr », plus haute distinction de la communauté musulmane russe. Cette distinction lui a été remise par le Conseil des chefs religieux musulmans de la Fédération de Russie pour son importante contribution à la préservation du patrimoine culturel musulman et au renforcement de la coopération internationale en la matière.

La Directrice générale a rencontré le Mufti Sheih Ravil Gaynutdin, Président de la Direction religieuse des Musulmans de la Fédération de Russie et Président du Conseil des muftis de la Fédération de Russie, en marge du 3e Forum culturel international de Saint-Pétersbourg. En remettant la distinction et le certificat à Mme Bokova, M. Gaynutdin a rendu hommage au rôle de l’UNESCO dans la protection des sites culturels et naturels d’intérêt religieux. Il a salué le rôle joué par l’Organisation dans la promotion de la coopération et du dialogue interreligieux et a remercié la Directrice générale de « ses efforts inlassables pour la protection et la sauvegarde du patrimoine culturel musulman et de ses trésors architecturaux à travers le monde ».

En acceptant cette haute distinction, la Directrice générale a mis l’accent sur le rôle particulier de la culture et du patrimoine pour ce qui est de favoriser la cohésion sociale et la compréhension mutuelle dans des sociétés multiculturelles et diverses. « Celui-ci revêt une importance toute particulière dans le cadre de la célébration de la Décennie internationale du rapprochement des cultures », a-t-elle déclaré.

Mme Bokova a aussi évoqué le rôle du patrimoine culturel en tant que trait d’union favorisant la tolérance et l’acceptation mutuelle entre les différentes communautés religieuses. « Le dialogue entre les cultures et les religions n’a jamais été aussi important – et nous voyons bien trop souvent la religion prise en otage par l’ignorance ou les conflits. C’est tout simplement inacceptable et notre patrimoine est l’un des moyens de lutter pour la tolérance et de construire les ponts de la confiance », a-t-elle insisté.

La Directrice générale a salué les efforts considérables déployés par les autorités russes pour assurer la sauvegarde et la promotion du patrimoine culturel et a rappelé la récente inscription sur la Liste du patrimoine mondial de l’ensemble historique et archéologique de Bolgar, au Tatarstan (Fédération de Russie) en tant que « symbole de tolérance interculturelle ».

M. Gennady Gatilov, Vice-Ministre russe des affaires étrangères, Mme Eleonora Mitrofanova, Ambassadrice et Déléguée permanente de la Fédération de Russie auprès de l’UNESCO, et M. Grigory Ordzhonikizde, Secrétaire général de la Commission de la Fédération de Russie pour l'UNESCO, étaient également présents lors de la cérémonie de remise de cette distinction, tenue au Musée d’État de l’Ermitage.