La Directrice générale remet à la Turquie ses certificats d’inscription au patrimoine mondial

Le 6 janvier, lors de sa visite officielle en Turquie, la Directrice générale a participé à une cérémonie de remise des certificats d’inscription au patrimoine mondial des sites de « Pergame et son paysage culturel à multiples strates » et de « Bursa et Cumalıkızık : la naissance de l’Empire ottoman », récemment inscrits sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, en présence de S. E. M. Ömer Çelik, Ministre de la culture et du tourisme.

Cette cérémonie s’est déroulée dans l’enceinte de l’éblouissant Musée des civilisations anatoliennes, à Ankara, qui ouvre une fenêtre unique sur l’histoire et la richesse et la diversité culturelles de la Turquie, du Paléolithique à la période ottomane.

« Je tiens à féliciter le Gouvernement et le peuple turcs pour ces nouvelles inscriptions, qui portent à 13 le nombre total de sites inscrits sur la Liste du patrimoine mondial en Turquie », a déclaré la Directrice générale.

« Ces sites revêtent une importance particulière pour chaque citoyen en Turquie. Ils font aussi plus généralement partie de l’histoire de l’ensemble de l’humanité. C’est le sens du concept de « valeur universelle exceptionnelle » qui est au cœur de la Convention du patrimoine mondial. »

Bursa et Cumalıkızık constituent une proposition d’inscription en série comprenant huit sites et offrant un exemple remarquable du système urbain et rural du haut empire Ottoman, dont les enseignements ont largement dépassé les frontières. Pergame et son paysage culturel à multiples strates se distingue comme étant l’un des centres les plus éminents de la période hellénistique, avec des influences s’étendant jusqu’aux périodes romaine et ottomane.

« Ces deux sites témoignent d’un échange et d’un dialogue constants entre les cultures et les religions », a déclaré Mme Bokova. « Ils témoignent d’une diversité, sous-tendue par le respect et la tolérance. L’histoire qu’ils nous racontent appartient à chacun d’entre nous et il est de notre responsabilité de la sauvegarder au profit de tous ».

La Directrice générale a fait observer que ces inscriptions célébraient la vision que l’UNESCO et la Turquie partagent d’une humanité une et unique à la destinée commune. En ce qui concerne le nettoyage culturel en Iraq et en Syrie, Mme Bokova a indiqué : « c’est notre réponse à l’extrémisme et le chemin le plus sûr vers une paix durable ».

S. E. M. Ömer Çelik, Ministre de la culture et du tourisme, a remercié la Directrice générale pour le soutien de l’UNESCO et a souligné l’engagement profond de la Turquie en faveur de la sauvegarde du patrimoine culturel pour le bien de l’humanité tout entière, y compris la lutte nécessaire contre le trafic illicite des biens culturels.

Le Ministre a insisté sur l’attachement de la Turquie – en tant que « plus grand musée à ciel ouvert du monde » – aux « idéaux et principes de l’UNESCO » et sa volonté de « les porter à un niveau supérieur ».

« Tout cela symbolise avec force notre détermination commune à renouveler et approfondir le partenariat entre la Turquie et l’UNESCO, dans l'intérêt de l'humanité tout entière », a déclaré la Directrice générale.