La Directrice générale salue l’adoption de la résolution de l’Assemblée générale de l’ONU sur « La sauvegarde du patrimoine culturel de l'Iraq »

dg-addressing-unga-drupal.jpg

UNESCO Director-General, Irina Bokova, addressing the UN General Assembly, May 2015
© UN Photo/Loey Felipe

28 mai 2015 – La Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, s’est exprimée lors de la réunion plénière de l'Assemblée générale de l'ONU, après l’adoption unanime d’une résolution sur « La sauvegarde du patrimoine culturel de l'Iraq ».

La résolution, présentée conjointement par l’Allemagne et l’Iraq et coparrainée par un total de 91 États membres, porte sur la lutte contre la destruction du patrimoine culturel et les attaques contre la diversité culturelle en Iraq.

« La destruction délibérée du patrimoine culturel est un crime de guerre – elle est utilisée comme tactique de guerre dans le cadre d’une stratégie de nettoyage culturel qui exige de nous de revoir et de renouveler les moyens de combattre l’extrémisme violent, » a déclaré la Directrice générale.

« L’adoption de cette résolution marque un tournant dans la mobilisation de la communauté internationale, » a-t-elle continué. « La résolution résonne profondément avec le mandat de l’UNESCO, et je suis ici pour réaffirmer la détermination sans faille de l’UNESCO à assumer ses responsabilités pour la protection et la préservation du patrimoine culturel dans le monde, et à soutenir les États membres dans cette tâche. »

Le Vice-Secrétaire général de l’ONU, Jan Eliasson, s’est exprimé sur l’adoption de la résolution « avec un profond sentiment de responsabilité historique, » et a noté que « la destruction du patrimoine culturel témoigne d’une forme d’extrémisme violent qui cherche à détruire le présent, le passé et l’avenir de la civilisation humaine. »

Il a félicité l’UNESCO et ses partenaires pour leur soutien aux efforts des États membres pour faire face à cette nouvelle menace mondial.

La résolution a été présentée par Mme Maria Böhmer, Ministre d’État au Ministère des Affaires étrangères de l’Allemagne, et l’Ambassadeur Mohamed Ali Alhakim, Représentant permanant de l’Iraq auprès des Nations Unies.

« Les attaques contre le patrimoine culturel iraquien sont un test pour nous tous. L’Iraq est le berceau de notre civilisation commune… Son patrimoine est confié aux soins de toute l’humanité. La communauté internationale doit faire tout ce qui est en son pouvoir pour mettre fin à ces crimes de guerre, » a plaidé la Ministre d’État Böhmer. « La destruction du patrimoine culturel vise à effacer l’histoire multiculturelle de l’Iraq, si spécifique à notre pays, » a pour sa part affirmé l’Ambassadeur Alhakim.

La résolution intègre un puissant appel pour lutter contre l’impunité des auteurs d’attaques contre le patrimoine culturel, et encourage tous les États membres à ratifier le Statut de Rome de la Cour pénale internationale pour garantir que toute destruction intentionnelle du patrimoine culturel puisse être poursuivie comme crime de guerre. Elle souligne également la campagne de médias sociaux de l’UNESCO, #Unite4Heritage, et appelle l’UNESCO à apporter son soutien aux États membres pour la mise en œuvre de la résolution 2199 du Conseil de sécurité.

La réunion plénière a été suivie d’une conférence de presse conjointe de la Ministre d’État Böhmer, de l’Ambassadeur Mohamed Ali Alhakim, et de la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova.