La Directrice générale de l'UNESCO condamne les destructions au sein de l’Ancienne ville de Bosra, en Syrie, inscrite au Patrimoine mondial de l'UNESCO

24 décembre - La Directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova, a condamné les destructions survenues dans l’Ancienne ville de Bosra, en Syrie, mardi 22 décembre 2015, lors de combats dans la vieille ville telles que confirmées par la Direction des antiquités et des Musées de Syrie aujourd’hui.

Ces destructions ont fortement endommagé la cour ouest attenante au théâtre romain, datant de la seconde moitié du deuxième siècle, et plusieurs localités dans la citadelle ayyoubide qui entoure le théâtre romain, faisant craindre de possibles dommages ultérieurs. "Les destructions survenues a Bosra sont une nouvelle escalade dans l'horreur de la guerre et elles doivent cesser au plus vite pour permettre aux parties concernées de consolider l'accord conclu localement en vue de préserver le patrimoine irremplaçable de Bosra." a déclaré Irina Bokova.

"La protection des sites culturels est inséparable de la protection des vies humaines afin de permettre à la Syrie de retrouver le chemin de la paix. Le théâtre romain de Bosra incarne la richesse et la diversité de l'identité du peuple syrien et j'appelle l'ensemble des professionnels de la culture à travers le monde, notamment les acteurs du marché de l'art, à la plus extrême vigilance pour lutter contre le trafic de biens culturels en provenance de Bosra" a ajouté la Directrice générale.

L’Ancienne ville de Bosra est un site archéologique majeur où se côtoient des ruines de l'époque romaine, byzantine et islamique. Le théâtre romain du IIe siècle, a l'architecture unique en son genre et conservé de manière exceptionnelle, bâti très probablement sous Trajan, a été intégré à des fortifications plus tardives entre 481 et 1251 afin de créer une puissante citadelle gardant la route de Damas.