La Directrice générale de l’UNESCO déplore les importants dommages infligés à l’église de Saint-Siméon, site du patrimoine mondial en Syrie

La Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, a déploré les importants dommages subis par l'église byzantine historique de Saint-Siméon, probablement causés par un raid aérien le 12 mai. Cette église fait partie du site du patrimoine mondial de l'UNESCO des Villages antiques du Nord de la Syrie. L'UNESCO a reçu plusieurs rapports ainsi que des photos attestant de dégâts sérieux subis par l’église, notamment sur les vestiges du pilier de Saint-Siméon-le-Stylite.

« Je réitère mon appel à toutes les parties au conflit afin qu’elles s’abstiennent d’utiliser les biens culturels à des fins militaires en Syrie et évitent d’exposer ces biens à des dommages supplémentaires. Je réitère également mon appel à toutes les parties afin qu’elles renoncent à prendre pour cible les sites et monuments du patrimoine culturel, conformément au droit international humanitaire coutumier et à la Convention de La Haye de 1954 pour la protection des biens culturels en cas de conflit armé et ses deux protocoles », a déclaré la Directrice Générale. 

 « Le conflit en Syrie a causé des souffrances et des pertes inestimables. La destruction du patrimoine culturel unique de la Syrie fait partie intégrante de la crise humanitaire et sécuritaire. Sa protection doit donc faire partie des efforts déployés pour mettre un terme à la violence, protéger la vie humaine et progresser vers la paix », a poursuivi la Directrice générale.

L'église de Saint-Siméon-le-Stylite fait partie du site du patrimoine mondial de l'UNESCO des Villages antiques du Nord de la Syrie. Ce site fournit un témoignage remarquable de la vie rurale à la fin de l'Antiquité et au cours de la période byzantine. Les villages, datant du 1er au 7e siècle offrent un paysage remarquablement bien conservé et les vestiges architecturaux des habitations, des temples païens, des églises, des citernes, des bains publics, etc. Le paysage culturel illustre également la transition de l'ancien monde païen de l'Empire romain au christianisme byzantin, témoignant de la profondeur des traditions culturelles et religieuses en Syrie. L'église Byzantine a été construit en l'an 490 AD sur le mont Siméon et a été vénérée comme un témoignage emblématique de l'histoire et de l'identité du peuple syrien.