La Directrice générale de l'UNESCO envoie une mission d'évaluation rapide sur le site archéologique de Nimroud (Iraq)

nimrud_688px_1.jpg

© UNESCO
14 Décembre 2016

Le bureau de l’UNESCO en Iraq a mené une mission d’évaluation rapide à Nimroud, dans le gouvernorat de Ninive, en Iraq, le 14 décembre 2016. L'objectif de la mission était d'évaluer l'état général de conservation de Nimroud, en particulier l'étendue des dommages résultant de destructions délibérées sur le site par le groupe extrémiste Daesh au cours des 2 dernières années. La mission avait également pour but d'identifier les mesures de sauvegarde d'urgence afin d'éviter toute aggravation supplémentaire de l’état du site.

« Nimroud a subi au cours des dernières années des destruction massives, systématiques et délibérées des vestiges archéologiques. L'UNESCO réaffirme sa détermination à travailler avec les autorités iraquiennes pour assurer la sauvegarde de ce qui reste et poser les bases d'une réhabilitation progressive du site. C'est vital pour le peuple iraquien. C'est essentiel pour la sécurité et la stabilité de la région. C'est important pour l'histoire de l'humanité », a déclaré Irina Bokova, Directrice générale de l'UNESCO.

La ziggourat, les structures construites et les reliefs sculptés ont subi des dommages considérables à la suite d'explosions et d’attaques aux bulldozers, et des mesures d'urgence doivent permettre la protection physique immédiate du site afin d’assurer la documentation détaillée et prévenir le pillage des fragments restants.

Mme Layla Salih, du Conseil National des antiquités et du patrimoine de l'Iraq, et M. Seedo Takani, du Conseil de la Province de Ninive, ont participé aussi à la mission.

Des actions de sauvegarde et de rétablissement à plus long terme du site seront présentées par l'UNESCO et discutées avec les principaux partenaires nationaux et internationaux lors d'une réunion internationale de coordination sur le patrimoine culturel dans les zones libérées d'Iraq qui se tiendra au siège de l'UNESCO à Paris les 23-24 février 2017.

Le site archéologique de Nimrud, également connu sous le nom de Kalhu, est l'un des principaux sites archéologiques de la période assyrienne en Iraq. Edifiée au 13ème siècle avant JC, la ville fut construite par le roi assyrien Shalmaneser I (1274 - 1245 av. J.-C.) et devint plus tard la deuxième capitale de l'empire assyrien sous le roi Assurnazirpal II (883-859 avant J.-C.). Les fouilles archéologiques ont commencé en 1845 et ont révélé les ruines de palais, fortifications, une ziggourat, les temples de Nabû et Ishtar, ainsi que plusieurs tombes royales. Les vestiges artistiques et architecturaux assyriens distinctifs comprennent de grandes statues, des panneaux et des reliefs qui ornaient le Palais d'Assurnazirpal , en racontant ses campagnes militaires et ses réalisations, et en fournissant plus de compréhension de l'ancienne Mésopotamie.