La Directrice générale de l’UNESCO inaugure l’exposition « sites éternels » au Grand Palais avec le Président François Hollande

siteseternels_688px.jpg

©UNESCO/Christelle ALIX
14 Décembre 2016

La Directrice générale Irina Bokova participait aux côtés du Président de la République française, M. François Hollande, à l’inauguration de l’exposition du Grand Palais consacrée au Patrimoine culturel en situation de conflit, placée sous le haut patronage de l’UNESCO.

La cérémonie de lancement a été marquée par une visite de l’exposition et les interventions de Madame Sylvie Hubac, Présidente de la réunion des Musées Nationaux, de Jean Luc Martinez, Président Directeur du Musée du Louvre, en présence de Madame la Ministre de la Culture et de la Communication, Audrey Azoulay.

« Il y a des coïncidences terribles qui font qu’au moment où nous inaugurons cette exposition le patrimoine du Moyen Orient est menacé et détruit, à Palmyre et à Alep, en ce moment même » a déclaré le président François Hollande. « Devant ces horreurs, notre responsabilité est de sauver les vies et aussi de sauver les pierres : il n’y a pas à choisir, car aujourd’hui les deux sont détruites. » a-t-il poursuivi.

« Le patrimoine, avant d’être un bâtiment, est une prise de position et une prise de conscience. Lorsque l’extrémisme s’attaque à la culture, à la diversité culturelle, il faut répondre aussi par la culture, et par l’éducation, la transmission, expliquer la signification des sites et partager des connaissances, afin de porter ce message de tolérance d’ouverture et d’humanité dont le patrimoine est porteur. » a déclaré la Directrice générale.

Irina Bokova a rappelé l’engagement de l’UNESCO pour la protection du patrimoine en danger, en appelant à davantage de mobilisation internationale pour le partage des données, le renforcement des capacités et le financement des programmes. La France a annoncé lors de la Conférence d’Abu Dhabi la création d’un nouveau Fonds International pour la protection du patrimoine, dont l’objectif est de collecter 100 millions d’euros.

L’exposition « Sites éternels » propose une immersion au cœur de quatre grands sites archéologiques en danger : l’ancienne capitale du roi Sargon à Khorsabad en Irak, le site de Palmyre, le Krak des Chevaliers et la Grande Mosquée des Omeyyades à Damas, en Syrie. Cette exploration s’appuie sur le travail de relevés 3D de la société Iconem et présente des projections monumentales des sites sur les parois du musée, qui offrent une immersion du visiteur agrémentée de pièces d’archéologies.