La Directrice générale de l’UNESCO et le Président Vladimir Poutine discutent de la protection du patrimoine culturel de Palmyre

palmyra_688px.jpg

Palmyre
© UNESCO

Le 27 mars 2016, à la suite de la libération de Palmyre, la Directrice générale de l’UNESCO, Mme Irina Bokova, et le Président de la Fédération de Russie, S. E. M. Vladimir Poutine, se sont entretenus par téléphone de la protection et la préservation du patrimoine culturel de Palmyre.

« Je suis prête à dépêcher d’urgence une mission d’experts pour évaluer l’ampleur des dégâts sur le site du patrimoine mondial de l’UNESCO de Palmyre », a déclaré Irina Bokova.

Le Président Vladimir Poutine a assuré à la Directrice générale qu’il était prêt à fournir un soutien immédiat et l’expertise de son pays à une mission d’experts de l’UNESCO à Palmyre, dès que les conditions de sécurité le permettraient.

Il a certifié à la Directrice générale que les experts russes du Musée de l’Ermitage à Saint-Pétersbourg possédaient une vaste expérience, acquise notamment lors des travaux menés par l’UNESCO pour préserver et reconstruire le patrimoine culturel syrien.

La Directrice générale a également eu un entretien téléphonique avec M. Maamoun Abdulkarim, Directeur du département des antiquités syriennes, à propos des dernières informations relatives à la situation sur le site depuis sa récente libération.

Mme Bokova a invité M. Abdulkarim à venir à l’UNESCO dans les prochains jours pour les préparatifs de l’envoi de la mission d’experts par l’Organisation et elle a réaffirmé son soutien total à la restauration de Palmyre, en soulignant « le rôle essentiel que joue le patrimoine culturel pour la résilience, l’unité nationale et la paix ».

M. Abdulkarim a remercié la Directrice générale et confirmé la nécessité d’assurer la restauration du site sous l’égide de l’UNESCO, dès que la sécurité serait garantie sur place.

Avant de conclure, Irina Bokova a informé M. Abdulkarim qu’une conférence d’experts sur la reconstruction des sites du patrimoine culturel en Syrie se tiendra à l’UNESCO avant la fin du mois d’avril.