La Directrice générale de l’UNESCO rencontre M. Janos Pasztor, Sous-Secrétaire général des Nations Unies aux changements climatiques

Le 1er avril 2015, Mme Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO, a rencontré M. Janos Pasztor, récemment nommé Sous-Secrétaire général des Nations Unies aux changements climatiques, en vue d’échanger des informations sur les préparatifs de la 21e Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP-21 à la CCNUCC) à venir, qui sera organisée à Paris en décembre.

La Directrice générale a félicité M. Pasztor pour sa nomination, qui intervient à un moment crucial pour les négociations mondiales relatives au climat. M. Pasztor a indiqué que son mandat serait axé sur « l’appui aux initiatives du Secrétaire général visant à parvenir à un accord universel sur le climat en 2015 et [sur] la mise en place de mesures mondiales en faveur du climat sur le terrain, notamment par le biais d’une action cohérente à l’échelle du système des Nations Unies ».

« Le changement climatique est le défi le plus important auquel l’humanité est aujourd’hui confrontée et les Nations Unies sont pleinement déterminées à ce que des changements importants aient lieu lors de la réunion de Paris en fin d’année », a déclaré M. Pasztor.

Mme Bokova a souligné que l’UNESCO était active dans tous ses domaines de compétence pour soutenir les initiatives des États membres en faveur de l’atténuation des effets du changement climatique et de l’adaptation à ces effets, en étroite coopération avec les institutions sœurs des Nations Unies. À cet égard, elle a souligné en particulier les domaines de l’éducation et de la sensibilisation du public au changement climatique, de la climatologie et de la connaissance du climat, y compris des savoirs traditionnels et autochtones, ainsi que la promotion des activités en faveur de l’atténuation des effets du changement climatique et de l’adaptation à ces derniers sur les sites de l’UNESCO (patrimoine mondial, réserves de biosphère, géoparcs mondiaux) et la prise en compte des considérations d’égalité entre les sexes dans toutes les initiatives.

La Directrice générale a informé M. Pasztor que l’UNESCO était pleinement mobilisée en vue du succès de la COP-21 à travers une collaboration efficace avec l’ONU. Grâce à une coopération étroite avec la France, hôte de la COP-21, l’UNESCO organisera ou coparrainera plusieurs grandes manifestations sur le changement climatique tout au long de l’année 2015, jusqu’à la COP-21 – notamment une conférence scientifique internationale intitulée Notre avenir à l’ère du changement climatique du 7 au 10 juillet ; un Sommet sur les entreprises et le changement climatique les 20 et 21 mai ; la célébration de la Journée mondiale de l'océan le 8 juin ; et le 9Forum des jeunes de l'UNESCO les 26 et 28 octobre, qui mettra l’accent sur le changement climatique et le développement durable.

La Directrice générale a également tenu M. Pasztor informé des travaux du Conseil consultatif pour les questions scientifiques, dont on doit la création au Secrétaire général de l’ONU et qui élabore actuellement une synthèse sur les risques climatiques qui doit être finalisée à sa troisième réunion en Malaisie fin mai 2015 en vue de sa transmission ultérieure au Secrétaire général de l’ONU. La synthèse relative aux changements climatiques produite par le Conseil consultatif et présentée lors du Sommet sur le climat convoqué par le Secrétaire général en septembre 2014 sera mise à jour à temps pour la Conférence scientifique internationale de juillet à Paris puis pour la COP-21.

Au cours de leur rencontre, Mme Bokova et M. Pasztor sont convenus qu’il était impératif que le système des Nations Unies unisse ses forces afin que la Conférence de Paris sur le climat de 2015 (COP-21) aboutisse à un véritable changement et qu’il mette en œuvre des actions mondiales en faveur du climat sur le terrain.