La Directrice générale de l’UNESCO rend hommage au philosophe et historien des idées Tzvetan Todorov

todorov_688px.jpg

Tzvetan Todorov
CC BY-SA 3.0/Ji-Elle
07 Février 2017

« Avec la disparition de Tzvetan Todorov, ce 7 février 2017, c’est à la fois un humaniste authentique, un sémiologue, un théoricien politique exigeant et un penseur critique qui nous quitte. Ses convictions, sa trajectoire depuis la linguistique jusqu’à l’histoire des idées, notamment liée à la période charnière des Lumières, continueront d’inspirer nombre d’entre nous pendant encore longtemps et de susciter matière à réflexion », a déclaré Irina Bokova.

« Je tiens à saluer l’œuvre d’un grand essayiste français, d’origine bulgare, né à Sofia en 1939, et chantre de la réflexion sur l’humanisme occidental et l’histoire européenne. A mes yeux, Tzvetan Todorov aura représenté l’honnête homme dans toute sa complexité, et je retiens l’acuité de son regard critique sur le monde, fait aussi de bienveillance et d’attachement profond au lien entre les humains », a ajouté la Directrice générale.

« Devant les bouleversements contemporains qui touchent nos sociétés, il est précieux de se pencher à nouveau sur les analyses fécondes de Tzvetan Todorov sur les notions d’altérité et de mémoire – deux mots si évocateurs et pleinement au cœur des préoccupations de l’UNESCO également », a souligné Irina Bokova.

Cofondateur de la revue Poétique avec Gérard Genette, Tzvetan Todorov était notamment l’auteur d’une Introduction à la littérature fantastique, une théorie du genre littéraire qui fait encore autorité, avec sa tripartition du surnaturel entre fantastique, merveilleux et étrange.