L’éducation au changement climatique à la COP 20

barco73_3.jpg

© UNESCO

La nécessité de former les enseignants à l’éducation au changement climatique et l’importance du Programme d’action global pour l’éducation en vue du développement durable (EDD) pour faire progresser l’éducation au changement climatique ont été les deux domaines clés présentés par l’UNESCO à la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP 20) organisée à Lima, au Pérou, les 8 et 10 décembre.

Lors d’une séance intitulée « Action contre le changement climatique - Comportements responsables à travers l'éducation et la formation », des experts de l’UNESCO ont présenté une étude de cas du Brésil qui explique comment la formation de centaines d’enseignants a aidé à introduire le changement climatique dans les écoles dans l’État de Santa Catarina, au sud du pays. Les enseignants utilisent des méthodes interactives pour aider les élèves à comprendre les causes des changements climatiques et l’impact qu’ils auront sur leur environnement immédiat et à l’échelle mondiale. La formation fournit également des conseils sur la façon dont les élèves et les enseignants peuvent agir au sein de leurs communautés exposées au risque de catastrophes climatiques. 

Dans une autre séance de la COP 20 intitulée « Éducation et communication, pierres angulaires des actions efficaces en faveur du climat », les représentants de l’UNESCO ont présenté les résultats du Programme d’action global pour l’éducation en vue du développement durable (EDD), le programme de suivi de la Décennie des Nations Unies pour l'EDD, et montré comment ce dernier continuera de soutenir l’éducation au changement climatique. 

« La visibilité de l’éducation et de la sensibilisation au changement climatique, avec l’appui de l’article 6 de la CCNUCC, s’est significativement améliorée depuis la COP 15, et les pays reconnaissent la contribution importante que l’éducation peut apporter afin de soutenir les mesures d’atténuation et d’adaptation », a indiqué Julia Heiss, spécialiste de programme au sein de la Section de l’éducation pour le développement durable de l’UNESCO.