Éliminer la violence fondée sur le genre : quel est le rôle de l’éducation ?

logo-srgbv.jpg

© UNESCO

La violence basée sur le genre en milieu scolaire (VBGMS) est un phénomène mondial qui dépasse les frontières géographiques, culturelles, sociales, économiques, ethniques ou autres, et qui touche profondément près de 246 millions de filles et de garçons. C’est l’un des principaux obstacles à la réalisation de l’égalité des genres, dont les conséquences à long terme affectent la capacité d’un enfant à apprendre et à poursuivre sa scolarité.

Par la Déclaration d’Incheon, les États membres et l’ensemble de la communauté éducative ont pris « l’engagement de soutenir les politiques, la planification et les environnements d’apprentissage attentifs au genre, d’intégrer les questions relatives au genre dans la formation des enseignants et dans les programmes d’enseignement, ainsi que d’éliminer les discriminations et la violence fondées sur le genre à l’école ». Cette vision a été renforcée par le Cadre d’action Éducation 2030, qui fournit des orientations afin de concrétiser cet engagement. Offrant une approche stratégique visant à « mettre l’accent sur l’équité, l’inclusion et l’égalité des genres », le Cadre d’action recommande que les systèmes éducatifs prennent des mesures claires pour éliminer les discriminations et les préjugés liés au genre.

Débutant à l’occasion de la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, le 25 novembre 2015, la campagne « 16 jours d’activisme contre la violence fondée sur le genre » met cette année l’accent sur l’éducation. Lancée en 1991, cette campagne vise à dynamiser l’action pour mettre fin à la violence contre les femmes et les filles dans le monde.

Dans le cadre de la campagne, l’UNESCO organisera conjointement avec l’UNGEI, ONU-Femmes, l’UNICEF et d’autres partenaires, le 2 décembre à la Maison de l’UNICEF, à New York, un panel de discussion sur l’importance de l’éducation pour lutter contre la violence fondée sur le genre, et présentera des directives mondiales pour lutter contre la VBGMS.

Ce panel a pour objet de présenter les différents points de vue des gouvernements, de la société civile, des jeunes, des enseignants et des partenaires mondiaux sur la façon dont le secteur de l’éducation et les autres partenaires peuvent agir conjointement, en vue de répondre aux abus et aux violences qui ont lieu au sein et autour des établissements scolaires. En soulignant le rôle essentiel de l’éducation en tant que mécanisme de socialisation, les participants examineront également les moyens de lutter contre les normes culturelles nuisibles, et d’encourager les sociétés à promouvoir les droits humains afin de contribuer à la prévention de la violence fondée sur le genre.

Un Appel à l’action, détaillant 16 étapes pour éliminer la violence fondée sur le genre en milieu scolaire, sera présenté durant le panel. De nouvelles directives mondiales sur la réponse du secteur de l’éducation à la VBGMS, élaborées conjointement par l’UNESCO et ONU-Femmes, et dont le lancement est prévu début 2016, seront également présentées au cours de cette discussion.

Liens