Des émissions de télévision et de radio sur l’éducation sexuelle destinées à des millions de jeunes en Afrique

Tout comme bon nombre de leurs pairs dans le monde, les jeunes d’Afrique orientale et australe reçoivent souvent des informations contradictoires et inexactes sur la sexualité, que ce soit de la part des membres de leur famille, des chefs religieux et traditionnels, de leurs pairs, des enseignants, des agents sanitaires ou des média, ce qui peut les empêcher de prendre des décisions éclairées sur la façon d’avoir des rapports sexuels, quand et avec qui, et sur les moyens de se protéger contre le VIH.

Pour combler cette lacune, l’UNESCO avec le soutien de  l’ONUSIDA et SAfAIDS a lancé une importante série au niveau régionale d’émissions de radio et de télévision. Ces émissions sont conçues pour proposer aux jeunes une éducation sexuelle complète, leur offrir un forum pour discuter des questions liées à la sexualité et les aider à faire des choix éclairés, notamment dans une région à forte prévalence du VIH. En Afrique, les maladies liées au SIDA demeurent la principale cause de mortalité chez les adolescents. 

Selon Charity Banda, Coordinatrice VIH/SIDA au Ministère de l’éducation de Zambie, cette initiative revêt une grande importance. 

“Confrontés à la puberté sans y être préparés, les jeunes sont perplexes et ne bénéficient d’aucun soutien. Au final, cela les rend vulnérables aux comportements à risque qui accroissent pour eux le risque de contracter et de propager le VIH. C'est pour cela que cette nouvelle initiative arrive à point nommé.”

La série a d'abord été lancée en Zambie le 21 février 2015 et devrait être diffusée plus tard dans l’année dans cinq autres pays. (Malawi, Mozambique, Namibie, Soudan du Sud et Tanzanie]. La série diffusée en Zambie se compose de 26 épisodes de télévision et de 13 épisodes de radio ; elle inclut aussi, tous les samedis, une émission débat de 15 minutes, intitulée « Parler de la sexualité, le défi ». 

Ce programme est diffusé sur le réseau de télévision et de radio le plus large et le plus généraliste du pays, la Zambia National Broadcasting Company suivie par plus de quatre millions de personnes chaque jour, uniquement pour la télévision. Les émissions sont traduites en plusieurs langues locales et diffusées à la fois dans les zones rurales et urbaines du pays.

Les invités de l’émission sont des jeunes, des organisations de jeunes, des enseignants, des responsables gouvernementaux et des décideurs ainsi que des représentants de la société civile. Les thèmes suivants ont déjà été traités à l’antenne : l’amour, le sexe et les relations interpersonnelles saines ; l’estime et la compréhension de soi et les droits des adolescents ; la pression des pairs ; la remise en cause des idées fausses et la prise de décisions plus saines dans l’avenir. Un épisode a aussi été consacré à l’amélioration de la communication entre les jeunes et les adultes importants de leur vie.  

“Il a été  démontré que les adolescents qui ont discuté de ces problèmes avec leurs parents ou leurs tuteurs sont plus susceptibles de prendre des décisions moins risquées et plus réfléchies en matière de sexe et de sexualité” a dit Patricia Machawira, Conseillère régionale pour l'Afrique orientale et australe, VIH et Éducation à l’UNESCO. “Cela signifie qu’ils retardent la date de leurs premiers rapports sexuels, ont un nombre réduit de partenaires sexuels, utilisent la contraception et ont l’assurance nécessaire pour refuser de participer à tout acte avec lequel ils ne se sentent pas à l’aise ”, a-t-elle ajouté.

La série d’émissions de télévision et de radio a déjà suscité des débats. Selon le vœu des producteurs, d’ici la fin de sa diffusion en Zambie fin juin, ces discussions auront aidé à responsabiliser les jeunes pour qu’ils fassent des choix éclairés pour un avenir meilleur, en meilleure santé.