Enrichir les connaissances à travers l'échange entre les réserves de biosphère en Haïti et au Chili

Des représentants du Comité national du Programme sur l’homme et la biosphère (MAB) en Haïti ont rencontré la Société nationale des forêts (CONAF) en juillet au Chili afin de prendre connaissance des modes de gestion appliqués aux réserves de biosphère chiliennes. Cet échange a été rendu possible grâce à la contribution de l'Agence espagnole pour la coopération internationale et le développement (AECID) et du programme MAB en Haïti.

Monsieur Ematel Belance, Directeur de l'Agence nationale pour les aires protégées, Monsieur Dieufort Deslorges et Madame Martine Mathieu de la Commission nationale haïtienne de coopération avec l'UNESCO ainsi que Monsieur Alberto Hernández du Programme sur l'homme et la biosphère (MAB) de l'UNESCO ont ainsi pu prendre connaissance des divers modes de gestion mis en place dans la Réserve de biosphère de La Campana – Peñuelas. Ils ont également pu échanger sur les protocoles de coopération, le partage d'expériences et le renforcement des capacités entre les deux nations. Cette visite pourra permettre la mise en place de nouveaux échanges dans la diffusion de bonnes pratiques tout en cherchant à favoriser les deux pays dans le cadre de la coopération Sud-Sud.

Le Chili, à travers la CONAF possède une vaste expérience dans la gestion de la politique forestière ainsi que dans la coopération entre diverses réserves de biosphère. Citons, la collaboration entre la Réserve de la biosphère Campana-Peñuelas (Chili) et la Réserve de biosphère de Fontainebleau-Gâtinais (France). Haïti, pour sa part, promeut la création d'un jardin botanique qui sera intégré à la Réserve de biosphère de La Selle, le pays est également actif dans l'éducation environnementale à travers le Réseau du système des écoles associées de l'UNESCO (ASP). Ces activités ont fait l’objet de discussions et d'échanges durant la rencontre entre la Délégation haïtienne, le directeur exécutif de la CONAF, M. Aaron Cavieres, le point focal du programme MAB au Chili, M. Mario Galvez, les représentants du Gouvernement régional de Valparaiso, le Service National du tourisme (SERNATUR), le Jardin botanique national de Viña del Mar, et les maires des municipalités de Olmué et Hijuelas. La visite du Parc national de La Campana et de la Réserve nationale de Lago Peñuelas qui sont intégrés à la Réserve de biosphère, a été l’occasion de discussions sur le projet d’éducation environnementale développé à l'École de Lo Narvaez (Olmué).

Le soutien de l'AECID au programme MAB en Haïti, a permis de travailler à la fois sur la nomination d'une deuxième réserve de biosphère dans la région du Massif de la Hotte, mais également de favoriser la création d'une réserve de biosphère transfrontalière (la deuxième en Amérique) qui intégrerait la Réserve de biosphère de La Selle (Haïti) et la Réserve de biosphère de Jaragua-Bahoruco-Enriquillo (République dominicaine) par des échanges techniques et scientifiques.

Haïti a une grande biodiversité, sur  12 509 espèces répertoriées, 8 800 sont endémiques. En 1926, le pays a créé sa première zone protégée, en 2012 La Selle devient la première réserve de biosphère d’Haïti. Le Chili, pour sa part, dispose de dix réserves de biosphère couvrant 11 438 951 hectares englobant désert, zones andin, zones insulaires et de glaciers.