Les enseignants jouent un rôle crucial dans la construction de sociétés plus justes et plus durables

carlos-tedesco.jpg

© UNESCO

Juan Carlos Tedesco, ancien Ministre de l’Éducation de l’Argentine et intervenant lors de la Journée mondiale des enseignants

Quels sont les changements à apporter pour faire des enseignants la clé de la durabilité ?

Bien que les changements varient d’un contexte national à l’autre, il existe un facteur commun : la nécessité de favoriser un engagement ferme des enseignants envers les valeurs de justice sociale et de durabilité. Cet engagement doit être le pilier de la culture de travail des enseignants. Pour amener ce changement, il est important de surmonter la dissociation qui existe actuellement entre les discours qui reconnaissent l’importance des enseignants et les politiques qui les démoralisent et détériorent leurs conditions de travail.

Quel est le meilleur moyen d’autonomiser les enseignants afin de réaliser une éducation de qualité et de construire des sociétés durables ?

Le meilleur moyen d’autonomiser les enseignants consiste à adopter des politiques complètes permettant de garantir des conditions de travail optimales, d’encourager l’amélioration de la formation initiale et continue, et de concevoir des systèmes favorisant le travail en équipe, l’innovation pédagogique et la professionnalisation de l’enseignement.

Comment les enseignants peuvent-ils aider et soutenir au mieux les élèves dans la construction de sociétés durables ?

Sans aucun doute, la meilleure approche consiste à aider les élèves à obtenir des résultats d’apprentissage satisfaisants, à la fois d’un point de vue cognitif, mais aussi d’un point de vue éthique et émotionnel. À cet égard, il convient de rappeler ce qui avait été mis en évidence dans le rapport Delors et, plus récemment, dans le document de l’UNESCO « Repenser l’éducation : vers un bien commun mondial ? ». D’un point de vue cognitif, le défi consiste à donner aux élèves les moyens d’apprendre à apprendre et, d’un point de vue éthique et émotionnel, à leur apprendre à vivre ensemble.

L’objectif 4 comporte une cible visant à « accroître considérablement le nombre d’enseignants qualifiés, notamment au moyen de la coopération internationale pour la formation d’enseignants dans les pays en développement, surtout dans les pays les moins avancés et les petits États insulaires en développement. » Est-ce réalisable d’ici à 2030, et comment ?

Si nous voulons construire des sociétés équitables et durables, toutes les cibles fixées pour 2030 peuvent être réalisées. Pour y parvenir, une forte volonté politique est absolument indispensable, à la fois aux niveaux national et international, pour mobiliser les ressources financières, humaines et sociales nécessaires. L’engagement politique doit être complété par la planification de stratégies d’action pertinentes et adaptées aux différents contextes nationaux ou locaux. Cette planification doit inclure la conception de systèmes d’évaluation permettant de déterminer si les cibles ont été atteintes, afin de pouvoir prendre des mesures immédiates pour corriger les résultats non satisfaisants. Le rôle de la coopération internationale est crucial et doit contribuer à renforcer les capacités nationales.

Quel rôle l’éducation de la petite enfance joue-t-elle dans la construction de sociétés durables ?

Il est largement reconnu que l’éducation de la petite enfance joue un rôle crucial dans l’obtention de résultats significatifs en termes d’équité et de qualité de l’éducation. Ce consensus s’appuie sur la recherche et sur l’analyse des politiques appliquées dans les pays qui obtiennent les meilleurs résultats au niveau des indicateurs de l’éducation. Pour briser le cycle de la pauvreté, il faut intervenir le plus tôt possible, par le biais de politiques qui garantissent que les enfants issus de familles vivant dans des conditions sociales précaires reçoivent une éducation préscolaire de très haute qualité, leur permettant de poursuivre avec succès leur éducation en temps voulu.

Quel message voudriez-vous transmettre aux enseignants à l’occasion de la Journée mondiale des enseignants, en ce qui concerne la durabilité ?

Je souhaiterais faire passer un message d’optimisme et d’engagement.  En tant qu’enseignants, nous pouvons jouer un rôle crucial dans la construction de sociétés plus justes et plus durables. Ces sociétés ne seront possibles qu’avec une éducation de qualité pour tous. Pour relever ce défi, nous devons créer des partenariats avec les autres acteurs du développement social qui partagent cet objectif de justice sociale et de durabilité.