Excellent départ des élèves de l’Université de technologie de Delft : le concept de Multifun élu premier prix du concours Fly Your Ideas

img_winner-airbus-fyi-2015-team-multifun_in-focus_drp.jpg

Finalists of the 2015 Fly Your Ideas challenge by Airbus
© Fly Your Ideas / Airbus

L’équipe Multifun de l’Université de technologie de Delft, aux Pays-Bas, a été désignée vainqueur de la quatrième édition du concours étudiant international Airbus Fly Your Ideas le 28 mai 2015 à Hambourg, en Allemagne. Les « bonnes vibrations » sont au cœur de la contribution gagnante de Multifun – l’équipe propose de revêtir les ailes d’avion d’un composite capable d’absorber l’énergie des vibrations naturelles et des mouvements de flexion des ailes. Le concours bisannuel Fly Your Ideas, organisé en partenariat avec l’UNESCO, vise à encourager la nouvelle génération d’innovateurs et de mettre au jour des solutions futures pour l’avenir de l’aviation.

Les lauréats ont été annoncés lors de la cérémonie de remise de prix le 28 mai 2015 à Hambourg, en Allemagne, après que les cinq dernières équipes sélectionnées ont présenté leurs concepts innovants le 27 mai 2015 à un prestigieux jury composé d’experts d’Airbus et de l’industrie aéronautique, dirigé par Charles Champion, vice-président exécutif de l’ingénierie.

En plus du trophée tant convoité, l’équipe gagnante composée des étudiants Sathiskumar Anusuya Ponnusami (chef d’équipe), Shashank Agrawal, Dhamotharan Veerasamy, Mohit Gupta et Ajith Moses, a reçu le premier prix de 30 000€.

Les « bonnes vibrations » sont au cœur de la contribution gagnante de l’équipe Multifun. L’idée consiste à revêtir les ailes d’avion d’un composite capable d’absorber l’énergie des vibrations naturelles et des mouvements de flexion des ailes. Des fibres piézoélectriques captent les charges électriques des mouvements même les plus infimes pendant le vol, et stockent l’énergie générée dans des batteries intégrés dans le fuselage. Cette énergie est ensuite utilisée pour alimenter les systèmes auxiliaires de bord, tels que l’éclairage et les systèmes de divertissement. Ce procédé réduit l’emprunte énergétique de l’appareil pendant le vol, et pourrait même venir à remplacer la totalité de la source d’énergie nécessaire aux opérations au sol.

Les cinq membres dynamiques de l’équipe, tous d’origine indienne, ont pu travailler 24 heures par jour en collaborant de quatre pays différents du monde, au-delà des frontières physiques. Les membres sont en effet basés en Inde (Institut indien des sciences de Bangalore), au Royaume-Uni (City University de Londres), aux États-Unis (Georgia Tech), et aux Pays-Bas (Université de technologie de Delft). Tout en préservant cette même efficacité d’interaction, les membres de l’équipe Multifun se sont rencontrés pour la toute première fois en face à face à l’étape finale du concours, cette semaine, lorsqu’ils ont présenté l’idée la plus innovante pour l’avenir de l’aviation.

Arrivée en deuxième position, l’équipe Retrolley de l’Université de São Paulo, au Brésil, a adopté une toute autre approche. Grâce à des informations fournies par divers représentants de l’industrie aéronautique, elle a imaginé une idée très simple et très pratique : mettre en œuvre un système qui s’attaque à la réduction des déchets en vol ainsi qu’à la durée nécessaire à la collecte et au tri des déchets après un vol. Cela permettrait ainsi d’accélérer les activités des compagnies aériennes, notamment court-courriers. Les membres se partagent le prix de 15 000€. 

Cette quatrième édition du concours a rassemblé plus de 500 équipes multidisciplinaires représentant 3 700 étudiants de 104 pays, dont les propositions innovantes devaient traiter de l’un des six défis dégagés par Airbus pour l’aviation au XXIe siècle : Énergie, Efficience, Croissance abordable, Croissance du trafic, Expérience passagers, et Convivialité communautaire. Près de 70% des équipes étaient composées d’étudiants d’origines, de genres, et/ou de spécialités différents, et des étudiantes figuraient dans près de la moitié des équipes.

Plus d’information: