Formation des forces de sécurité sur la sécurité des journalistes et la liberté d’expression à Mogadiscio

L'UNESCO, en coopération avec la Mission d'assistance des Nations Unies en Somalie (ONUSOM), a organisé un atelier de formation de trois jours pour les forces de sécurité portant sur la sécurité des journalistes et la liberté d'expression, qui s’est tenu du 28 au 30 janvier 2016 à Mogadiscio (Somalie).

La formation était basée sur le manuel de formation de l'UNESCO sur la liberté d'expression et l'ordre public, qui a pour objectif de promouvoir la transparence, d’améliorer les relations entre les forces de sécurité et les médias, et d’assurer le respect de la sécurité des journalistes sur le terrain afin de promouvoir la liberté d’expression, en particulier dans le contexte d’une transition démocratique ou après un conflit.

La formation a réuni pendant trois jours 30 participants, dont 26 hommes et 4 femmes, du ministère de la Sécurité et de l’Agence nationale du renseignement et de la sécurité (NISA) à Mogadiscio. Elle s’inscrit dans la suite d’une première formation qui s’était tenue du 2 au 4 juin 2015. Cette formation fait également suite à la mise en œuvre d’une priorité identifiée par toutes les parties prenantes concernant la sécurité des journalistes, qui porte sur l’ouverture du dialogue afin de parvenir à une concertation entre les médias, le gouvernement et les institutions clés de l'État et trouver une stratégie commune concernant la politique à adopter vis-à-vis des médias.

Les questions présentées aux participants de l’atelier portaient sur les thèmes suivants : la communication avec les médias ; les procédures de sécurité sur le terrain ; le journalisme, la démocratie et la liberté d’expression ; les moyens de garantir aux journalistes l’accès aux informations dont ils ont besoin. L’atelier était animé par un expert de la police de Montréal (Canada), qui a utilisé une méthodologie mixte (présentations, discussions de groupe, séances de questions-réponses et exercices pratiques) pour permettre aux participants de comprendre les différents concepts et sujets abordés au cours de l’atelier.

A l’issue de l’atelier, le ministre de la Sécurité intérieure, M. Mohamed Ali Jama, a déclaré : « Je suis content que l’UNESCO ait de nouveau apporté son soutien à cette formation à Mogadiscio. Nous avons besoin d’autres formations de ce genre et il est du devoir de chaque officier de partager avec ses collègues les connaissances acquises au cours de ces trois jours. » La Directrice générale a de nouveau demandé à l’UNESCO de prévoir de soutenir des formations spécifiques sur les médias et la sécurité destinées aux forces de sécurité somaliennes à Mogadiscio.

Cette initiative fait partie d’une action plus large de mise en œuvre du Plan d'action de l'ONU sur la sécurité des journalistes et la question de l'impunité, mené par l'UNESCO, approuvé par le Conseil des chefs de secrétariat des Nations Unies le 12 avril 2012 et ratifié par l’Assemblée générale des Nations Unies le 18 décembre 2013, dont le but est de coordonner les efforts des divers acteurs dans ce domaine. Soutenue par la Suède, cette action s’inscrit dans le cadre du projet de l'UNESCO intitulé « Promouvoir la création d’un environnement favorable à la liberté d’expression », qui a pour objectif de développer des médias libres, pluralistes et indépendants. Elle a également reçu le soutien de la Norvège. Le projet vise en outre à promouvoir le renforcement des capacités au niveau institutionnel, l’autonomisation des femmes grâce à un meilleur accès à l’information et le rôle des jeunes dans le dialogue, la réconciliation et le maintien de la paix.