La Francophonie et l'UNESCO : Valeurs partagées autour de l'Agenda 2030

dg-oif-ny8x6.jpg

© UNESCO

La Francophonie a joué un rôle essentiel dans le nouveau programme pour le développement durable qui vient d’être adopté par la Nations Unies, a affirmé la Directrice générale de l’UNESCO Irina Bokova lors de la manifestation de haut niveau Objectif 2030, organisé par l’Organisation Internationale de la Francophonie à New York le 28 septembre 2015.

Sous la présidence du Président Macky Sall, Président du Sénégal et du Sommet de la Francophonie, et en présence de Mme Michaëlle Jean, Secrétaire générale de la Francophonie, l’événement visait à mobiliser les 80 Etats et Gouvernements membres de l’OIF à mettre en œuvre une dynamique pour la réalisation de l’agenda 2030.

« La Francophonie est par excellence un espace de diversité culturelle, de diversité linguistique ; un espace fondé non seulement sur une langue commune, mais sur des valeurs partagées – la dignité humaine, les droits humains, l’égalité des hommes et des femmes. Le nouveau programme pour le développement durable porte la marque de cette philosophie. Les Etats et gouvernements de la Francophonie vont jouer un rôle primordial dans la mobilisation et la mise en œuvre de l’agenda 2030, » a souligné la Directrice générale, saluant l’engagement sans faille de la Secrétaire générale et sa capacité sans égale à fédérer les énergies de la Francophonie au service du développement humain.

Sur le ton de l’urgence, la Secrétaire générale a affirmé le plein engagement de l’OIF en faveur du programme ambitieux de développement pour l’après 2015, en particulier aux côtés de ses pays membres les plus vulnérables. Elle a fait part de nouvelles actions prises dans l'esprit du programme de l'après 2015, tels une stratégie économique qui met l'accent sur l'emploi des femmes et des jeunes et un programme d'incubateurs d'entreprises en Afrique. 

 Lors de l’événement, les jeunes ont lancé un appel pour un avenir durable et solidaire centré autour de six priorités, y inclus la sensibilisation et l’implication des jeunes aux prises de décision, et l’intégration de l’approche genre, et le soutien à une économie verte et durable.