Garantir des modèles de référence pour les jeunes femmes dans le secteur des TIC: Journées Portes Ouvertes au Sénégal avec des femmes leaders dans la technologie

« Avoir l’opportunité de connaître le travail des agences gouvernementales et des sociétés privées qui s’occupent de technologie pour l’information est très inspirante, et même si je suis encore au lycée, cela me donne la motivation à poursuivre les études pour devenir ingénieur informatique» partage Mariane, élève d'un lycée à Pikine, une banlieue de Dakar.

Dans le cadre du mois d’activités faisant partie intégrante de l’Initiative UNESCO YouthMobile et de la journée Internationale des jeunes filles dans les TIC célébrée cette année le 28 avril, le Ministère des Postes et Télécommunications du Sénégal, avec le soutien de l’UNESCO, la Sonatel et Google, a organisé trois Journées de Portes Ouvertes afin de présenter, sensibiliser et promouvoir le travail dans les technologies de l’information et de communication au niveau du secteur privé et dans les organes gouvernementales. Les trois journées ont vu la présence des écoles partenaires de Neurotech, à savoir ESMT, IAM, ISM et Sup de Commerce de Dakar, et un total de 15 lycées de Dakar et la banlieue, pour un total d’environ 150 jeunes filles âgées de 12 à 18 ans, aux Journées Portes Ouvertes, afin de les encourager à entreprendre des études et des carrières dans les filières scientifiques et notamment dans les TIC.

« Avec cette journée de sensibilisation auprès de l’ADIE- l’Agence de l’informatique de l’Etat- j’ai appris à mettre à jour les paramètres de confidentialité des réseaux sociaux que j’utilise, et je vais faire plus attention aux messages que je vais partager sur mon profil » commente Fatouma, 15 ans. Les Journées Portes Ouvertes se sont déroulées à Dakar à Neurotech (le 15 avril), une entreprise privée spécialisée dans la technologie au Sénégal qui a la particularité d’avoir une majorité de femmes dans des postes de gestion ; à l’ADIE, l’Agence de l’informatique de l’Etat (le 26 avril) et à la DTAI la Direction du traitement automatique de l’information du Sénégal (le 27 Avril).

« J’ai vraiment trouvé intéressant le quiz sur les réseaux sociaux et le temps qu’un internaute au Sénégal passe sur ces plateformes (3 fois plus que sur les autres activités online) et les personnes qui sont connectées à Internet au niveau global (3,2 milliards de personnes) et sur les profils des utilisateurs mobile » continue Mariane « c’est un apprentissage que je vais amener avec moi surtout après les Journées Portes Ouvertes d’aujourd’hui ».

Ces Journées Portes Ouvertes ont permis aux jeunes filles du Sénégal d’entrer en contact avec l’univers de la technologie de l’information et de la communication, de s’inspirer des femmes travaillant dans le monde des TIC, d’apprendre et d’échanger sur leurs métiers et expériences.

« Les réseaux sociaux sont une force puissante pour communiquer avec les autres, échanger des informations, publier des photos, se divertir seul ou à plusieurs, planifier des sorties et renforcer les amitiés, mais on doit accompagner ces activités avec une utilisation intelligente et responsable des réseaux sociaux, sans donner des informations trop personnelles et toujours en nous posant la question si nos vies privées peuvent être en danger et virtuellement harcelées» souligne la formatrice de l’ADIE pendant sa présentation « Avec 7.396.940 abonnés internet au Sénégal, 1.700.000 utilisateurs facebook, et 262.000 jeunes ayant moins de 20 ans- 64 % de garçons et 36 % de filles, les téléphones mobiles au Sénégal sont beaucoup utilisés par les jeunes et la pénétration des réseaux sociaux dans nos vies est très élevée, avec, par ordre d’importance, Facebook, Whatsapp, Messenger, LinkedIn, Instagram et Twitter. »

Encourager les jeunes filles à poursuivre une carrière dans le développement d'applications mobiles est une partie intégrante de l'initiative YouthMobile de l'UNESCO. Créé en 2014 par l'UNESCO, l'initiative offre des cours d’introduction à l’informatique par la programmation (apprendre pour « coder ») et de résolution de problèmes (« coder » pour apprendre). L'initiative cible les jeunes garçons et les filles pour leur permettre d’acquérir des compétences techniques de base et la confiance nécessaire pour le développement, la promotion et la commercialisation des applications mobiles qui traitent des questions locales de durabilité. D'ici 2017, l'objectif global de l'initiative est de permettre à au moins 25.000 jeunes de développer les compétences du 21e siècle pour participer pleinement à relever les défis du développement durable dans leurs communautés. L'initiative initie les jeunes à l’entreprenariat et à la création d’opportunités d'emploi viables dans le secteur de la téléphonie mobile et des TIC.

Dans le cadre de l’Initiative YouthMobile, UNESCO place un accent particulier en assurant que des femmes modèles de références soient présentes pour guider et encourager des filles dans le choix d’une carrière dans la technologie de l’information et de la communication. Le mois dédié aux jeunes filles dans les TIC s’est terminé avec la cérémonie officielle de la journée internationale des jeunes filles dans les TIC le 28 avril à l’Hotel Radisson Blu de Dakar.

Pour en savoir plus sur les journées portes ouvertes organisées au Sénégal, consultez :

http://www.neurotech.sn/

http://www.dtai.finances.gouv.sn/

http://www.adie.sn/

http://www.mcten.gouv.sn/