L’Ina et l’UNESCO concluent un accord pour sauvegarder, numériser et valoriser 70 heures de programmes audiovisuels

Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO et Laurent Vallet, Président-directeur général de l’Ina, ont signé aujourd’hui un accord pour la préservation et la mise à disposition du grand public de 70 heures de programmes audiovisuels emblématiques issues des collections exceptionnelles de l’UNESCO.

La coopération de l’UNESCO avec l’Institut national de l’audiovisuel a débuté il y a dix ans, à l’occasion du 60e anniversaire de l’Organisation. Pour célébrer son 70e anniversaire, l’Ina et l’UNESCO ont souhaité donner une nouvelle dimension à ce partenariat en répondant à un double objectif : préserver, mais aussi rendre accessible à tous, une sélection de 70 heures de programmes audiovisuels, tous supports confondus (films, vidéo et audio). 

L’UNESCO dispose d’un fonds audiovisuel exceptionnel de plusieurs milliers d’archives emblématiques, qui illustrent soixante-dix ans de l’histoire culturelle du monde et des actions de l’Organisation. Comme l’ensemble du patrimoine audiovisuel mondial, ces collections sont fragiles, périssables et vouées à l’oubli si elles ne sont pas non seulement numérisées, mais aussi partagées avec le plus grand nombre. C’est à ce double objectif que répond ce nouvel accord. 

L’Ina mobilise aujourd’hui l’ensemble de ses compétences pour pérenniser et valoriser les archives audiovisuelles de l’UNESCO : de la numérisation au traitement documentaire, jusqu’au développement d’une offre multi usages à destination de tous les publics différents. Ces collections pourront ainsi être consultées sur l’ensemble des plates-formes web de l’Ina : ina.fr pour le grand public, inamediapro.com pour les professionnels. Elles seront également mises à disposition des chercheurs, enseignants et étudiants à des fins de recherche dans les différents centres de consultation Ina THEQUE, ainsi que dans les bibliothèques et médiathèques partenaires réparties sur l’ensemble du territoire national. L’Ina pourra enfin proposer une utilisation culturelle et éducative de ces images et de ces sons. 

« L’accord signé aujourd’hui constitue une première nouvelle étape décisive de sensibilisation pour la mise en place d’un plan de sauvegarde et de numérisation des archives audiovisuelles de l’UNESCO. Dans cet esprit de préservation du patrimoine audiovisuel, l’Ina invite les Etats à renforcer leurs politiques nationales et à soutenir une action de sauvegarde et de valorisation de l’ensemble des collections de l’UNESCO. » Laurent Vallet, Président-directeur général de l’Ina 

« Ce partenariat vient approfondir une relation déjà forte entre l’UNESCO et l’INA. Il permettra de mettre en valeur une mémoire commune, qui offre aussi un éclairage sur l’histoire récente de l’humanité. C’est une façon très concrète de préserver des documents fragiles et de contribuer à la diffusion des connaissances, au partage des savoirs pour la paix ». Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO.