L’Institut Supérieur de Formation et de Recherche Appliquée (ISFRA) de Bamako bénéficie d’un don de 13 ordinateurs de l’UNESCO

photo_isfra.jpg

© UNESCO
06 Novembre 2015

Bamako le 6 novembre 2015 : C’est dans le but de renforcer les  capacités des enseignants-chercheurs de l’Institut Supérieur de Formation et de Recherche Appliquée (ISFRA) et assurer leur formation à la maîtrise des logiciels de dernière génération que s’est déroulée, le 30 octobre, une cérémonie de remise officielle de 13 ordinateurs portables à l’Institut Supérieur de Formation et de Recherche Appliquée (ISFRA) de Bamako.

La cérémonie était présidée par M. Gallo Ba, Chef de Cabinet du Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la recherche Scientifique, qui avait à ses côtés, M. Lazare Eloundou, Représentant de l’UNESCO au Mali, Pr Denis Dougnon, Directeur Général de l’Institut Supérieur de Formation et de Recherche Appliquée (ISFRA) et Pr Abdoulaye Diarra,  Recteur de l’Université des Sciences Juridiques et Politiques de Bamako. On notait également la présence d’une trentaine de cadres du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, du Rectorat de l’Université des Sciences Juridiques et Politiques de Bamako, du Centre National de la Recherche  Scientifique et Technologique, des enseignants-chercheurs et doctorants de l’ISFRA, et du Bureau de l’UNESCO à Bamako.

Dans son message adressé aux invités, M. Eloundou a tenu à rappeler que la présente activité s’inscrivait dans le cadre du projet de « renforcement des capacités des structures de formation des enseignants au Mali » communément appelé CapEFA/Mali, un projet qui s’inscrit lui-même dans un programme de renforcement des capacités plus global initié par le siège de l’UNESCO et ses partenaires financiers.

Selon le Chef du Bureau, cet événement est la preuve de l'excellence du partenariat entre les ministères en charge de l’éducation et de la formation et l'UNESCO en général, et entre l’Institut Supérieur de Formation et de Recherche Appliquée et l’UNESCO en particulier. « Les 13 ordinateurs portables qui ont été remis aujourd’hui, incluent la dernière version des logiciels SPSS (Statistical Package for the Social Sciences) qui permettront d’apporter un appui précieux aux travaux de recherche et à l’enseignement dispensé au sein de l’ISFRA, en servant à la fois d’outils de formation et de travail » a-t-il souligné.

Pr Diarra quant à lui, a remercié l‘UNESCO pour ce geste symbolique qui permettra de renforcer la capacité des Enseignants-chercheurs. Il a ensuite remercié le Pr Denis Dougnon pour sa sérénité et son engagement pour l’ISFRA.

Prenant la parole, le Chef de cabinet du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique a à son tour, remercié l’UNESCO pour son engagement aux côtés du Gouvernement du Mali et cela à travers ses différents domaines d’interventions. Selon lui,  « les 13 ordinateurs qui ont été réceptionnés  seront un grand apport pour les chercheurs ». Il a enfin réitéré l’engagement de son département et demandé aux bénéficiaires de faire un bon usage de ses matériels informatiques.

En plus de ces ordinateurs, l’UNESCO assurera la formation des enseignants-chercheurs de l'ISFRA à la maîtrise de ces logiciels, et ceci afin de leur permettre de renforcer leurs capacités en tant qu'acteurs incontournables de la formation de futurs enseignants-chercheurs.

Le projet CapEFA/Mali a été lancé en 2010 et il est financé à hauteur de 1'350'000 dollars américains sur cinq ans (2010-2015), grâce aux pays donateurs que sont l’Azerbaïdjan, la Finlande, la Norvège, la Suède, la Belgique, le Danemark, l’Italie, et la Suisse. Ce projet est mis en œuvre conjointement par le bureau de l’UNESCO à Bamako et le Ministère de l’Education Nationale. Il a pour objectif de renforcer les capacités des structures et des acteurs en charge de la formation initiale et continue des enseignants aux niveaux central et déconcentré. Les activités visent entre autre à développer et à mettre à disposition des acteurs de la formation des enseignants des outils pédagogiques pour le renforcement des capacités, et de fournir des formations thématiques aux professeurs des instituts de formation des maîtres (IFM), aux directeurs des centres d’animation pédagogique (DCAP), aux inspecteurs, et aux conseillers pédagogiques.