Irina Bokova appelle à renforcer l’éducation à la citoyenneté mondiale

L'Université de Californie à Los Angeles (UCLA) célébrait la création de la toute première chaire UNESCO consacrée à l'éducation à la citoyenneté mondiale lors d'un événement organisé pour le 70e anniversaire de l'Organisation, en présence de la Directrice Générale Irina Bokova, du Recteur Chancelier de l’UCLA, M. Gene Block, et du maire de Los Angeles, Eric Garcetti, le 8 février 2016.

"Je crois que nous sommes aujourd'hui lancés dans une course. Une course  pour éduquer, soutenir, une course à l’inclusion pour tous. Nous devons fournir à chaque jeune femme et  homme un sens de la solidarité des citoyens du monde,  leur donner les compétences et les valeurs dont ils ont besoin pour relever les défis de notre temps ", a déclaré la Directrice Générale. 

Face à des extrémistes violents qui offrent seulement la destruction et la haine, Irina Bokova a déclaré que nous devons répondre en défendant la tolérance et la connaissance, par les compétences et par la pensée critique,  par l'engagement et le dialogue interculturel. 

"Cette chaire dirigée par le visionnaire professeur Carlos Torres reflète notre conviction  commune que l'éducation doit être conçue comme un apprentissage à vivre dans un monde sous pression, synonyme d'alphabétisation culturelle, de respect et de dignité. Fondamentalement, l'éducation doit permettre de poser les bases pour la paix ", at-elle poursuivi. 

Rappelant que l'UNESCO est née des cendres de la Seconde Guerre mondiale, le maire Garcetti a souligné que "l'Organisation représente les valeurs de la ville de Los Angeles". 

«L'UNESCO promeut l'idée que nous avons tous des droits mais aussi des responsabilités en mobilisant le pouvoir des sciences, de la culture et de l'éducation afin de construire un avenir meilleur, préserver la planète et nous rassembler" a-t-il dit. 

Le maire a félicité la Directrice Générale pour son engagement à «promouvoir l'éducation pour tous, lutter contre le financement du terrorisme en empêchant le trafic illicite d'antiquités, et de mener la lutte contre l'antisémitisme par la promotion de l’éducation à l’histoire de l'Holocauste". 

Le Recteur Chancelier de UCLA, Gene Bloc, a exprimé sa gratitude à l'UNESCO pour sa décision d'établir cette nouvelle chaire de UCLA et a déclaré que "ce sera l'occasion de travailler ensemble et de renforcer le partenariat entre les deux institutions". 

"La mission extraordinaire de l'UNESCO n’a jamais été aussi importante" at-il ajouté. 

Au cours de son allocution, la Directrice Générale a évoqué la profonde empreinte des États-Unis sur l'Organisation, citant le diplomate américain et bibliothécaire du Congrès Archibald MacLeish qui a participé à la rédaction de l' Acte Constitutif de l'UNESCO et le défunt Russell Train, fondateur du WWF, qui a contribué à façonner la Convention du patrimoine mondial. 

Irina Bokova a souligné combien les actions de l'UNESCO portent toutes une signification profonde pour le peuple américain, qu’il s’agisse de faire progresser l'éducation et  l'alphabétisation, la lutte contre le racisme et la discrimination, la sauvegarde du patrimoine culturel  en péril, attaque, la défense de  la liberté d'expression et l’amélioration de  la sécurité des journalistes. 

On en voit l’expression dans le renforcement du partenariat avec les Etats-Unis depuis 2011, marqué notamment par la visite du secrétaire d'Etat John Kerry à l'UNESCO en Octobre 2015, l'inauguration de la chaire UNESCO de Californie du Sud sur l’Education au génocide tenu par Stephen Smith, présent durant l’événement; ou encore dans les efforts pour faire progresser l’enseignement de l’histoire de Holocauste; la promotion de la Journée internationale du jazz pour célébrer  les droits de l'homme et la diversité culturelle, le respect de tous les programme de l'école ainsi que la coopération avec les grandes entreprises du secteur privé. 

En marge de cet évènement, qui se déroulait dans le Centre culturel Skirball, Mme Bokova a visité le campus de l'UCLA, où elle a rencontré le doyen de l’Ecole d’enseignement supérieur en sciences de l’Education et de l'information, Marcelo Suarez-Orozco, le Professeur titulaire de la chaire UNESCO Alberto Torres et d'autres membres du corps professoral.