Irina Bokova et Nkosazana Dlamini Zuma se mobilisent pour le patrimoine africain

DG-Zuma_2.jpg

© UNESCO

Le 7 Octobre, La Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, a participé à un dîner de partenaires pour soutenir le Fonds du patrimoine mondial africain, avec la Présidente de la Commission de l'Union africaine, Nkosazana Dlamini Zuma et l'Ambassadrice de l'Afrique du Sud auprès de la France et Déléguée permanente à l'UNESCO, Dolana Msimang, en présence de nombreux représentants des États membres et des donateurs privés.

«L'Afrique est le berceau de l'humanité - sa richesse culturelle et naturelle est tout simplement immense», a déclaré la Directrice générale. « Nous devons tirer le meilleur parti de ce potentiel fabuleux, en faisant appel à la puissance du patrimoine bâti et immatériel, pour réduire la pauvreté et renforcer l’inclusion sociale, dans le programme des Nations Unies pour le développement durable après 2015. »

« Je peux d’ores et déjà vous affirmer que le patrimoine fera partie de l'agenda 2063 de l’Union Africaine », a déclaré la Présidente de l'Union africaine. «Notre patrimoine culturel est notre âme - l'Afrique doit jamais négliger son âme. Nous devons travailler ensemble pour inscrire plus de sites africains sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO et pour mieux les protéger. »

Lancé en 2006, le Fonds du patrimoine mondial africain (FPMA) est une organisation destinée à financer la conservation et la protection du patrimoine naturel et culturel d'une valeur universelle exceptionnelle en Afrique. Le FPMA a été initié par les États Membres africains de l'UNESCO et de l'Union africaine, dans le but d'élaborer une stratégie pour faire face aux défis que de nombreux pays africains à relever dans la mise en œuvre de la 1972 Convention du patrimoine mondial.