Irina Bokova souligne l’importance de renforcer la coordination de l’action de l’UNESCO en Amérique latine et dans les Caraïbes

La Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, a tenu ce jour une réunion avec les États membres au cours de laquelle elle a souligné la nécessité de mieux coordonner les activités de l’Organisation dans les 34 pays du Groupe de l'Amérique latine et des Caraïbes (GRULAC). Cette réunion a eu lieu au Siège de l’UNESCO, à Paris.

« Nous devons aller vers une plus grande coordination et une meilleure intégration régionale, et optimiser nos ressources », a déclaré la Directrice générale.

La Directrice générale a également passé en revue certaines initiatives à venir revêtant une importance particulière pour la région, notamment la session du Conseil intergouvernemental du Programme Gestion des transformations sociales (CIG-MOST), qui aura lieu les 10 et 11 juin au Siège de l’UNESCO, et le dixième Forum des ministres du développement social pour l'Amérique latine, qui se tiendra en Équateur au mois de novembre.

La Directrice générale a annoncé sa prochaine visite officielle en Bolivie, à l’occasion du 50e anniversaire du Groupe des 77 et la Chine, où elle participera au Sommet extraordinaire des Chefs d’État de ce groupe, qui doit se tenir les 14 et 15 juin à Santa Cruz de la Sierra.

À l’issue de l’intervention de la Directrice générale, les Directeurs de trois bureaux régionaux de l’UNESCO ont pris la parole : M. Jorge Sequeira, Chef du Bureau régional pour l'éducation à Santiago, M. Herman van Hooff, Directeur du Bureau régional pour la culture à La Havane, et Mme Lidia Brito, Directrice du Bureau régional pour la science à Montevideo.

Les Bureaux de l’UNESCO à Brasilia, Guatemala, Kingston, Lima, Mexico, Quito, Port-au-Prince et San José complètent le dispositif des bureaux hors Siège de l’UNESCO dans la région.