« Journalisme et citoyenneté » : La jeunesse comme moteur de changement

maria_et_recipiandaires.jpg

crédit Radio Bèlekan/Mohamed Keita
30 Septembre 2016

Bamako 27 juin 2016- Le Bureau de l’UNESCO à Bamako a participé, le 27 septembre 2016, à une séance de projection des travaux finaux du projet « Journalisme et Citoyenneté », au Conseil de cercle de Kati. Ledit projet a été mis en œuvre par radio communautaire Bèlèkan avec un financement de l’UNESCO.

La cérémonie a été présidée par le Président du Conseil de Cercles de Kati, M. Traore, en présence de Muñoz-Blanco, Représentante du Chef de bureau de l’UNESCO à Bamako, le Préfet de Kati, le directeur de la Radio Bèlèkan et bien d’autres personnalités.

Depuis plus de 30 ans, l’UNESCO contribue à la promotion de l’accès à l’information comme une liberté fondamentale, relevant du droit universel à la liberté d’expression, à travers le Programme International pour le Développent de la Communication (PIDC).

A travers cette initiative, l’UNESCO appuie les projets médiatiques qui permettent aux populations de bénéficier d'un accès équitable à la connaissance et de pouvoir s'exprimer à travers des médias libres et pluralistes. Grace à l’appui de l’UNESCO et les efforts de la Radio Belekan, 18 filles et garçons de cinq établissements de la ville de Kati ont participé au projet « Journalisme et citoyenneté ».

A travers ce projet ces jeunes engagés ont développé leurs connaissances en matière de citoyenneté, renforcer leurs capacités en outils audiovisuels et TIC et mener une réflexion personnelle et collective sur les droits humains et la liberté de presse, composantes essentielles de la citoyenneté.  Après quinze jours de formation théorique, ces jeunes ont procédé aux exercices pratiques, afin de se rapprocher des réalités et des préoccupations des communautés.

Maria Muñoz-Blanco a, au nom de l’UNESCO, félicité les stagiaires pour l’intérêt et l’effort fourni dans la réalisation de ces excellents portraits. Elle les a encouragé à poursuivre leurs premiers pas dans la communication, pour pouvoir continuer à être le moteur du changement dans leurs communautés.

A leur tour, le Président du Conseil de Cercle de Kati et le Préfet ont remercié l’UNESCO pour son appui et son accompagnement à l’endroit des communautés. Ils ont enfin exprimé le souhait de pérenniser de pareilles initiatives.